S'abonner
Constructeurs

GM serre la vis en Europe

Publié le 15 octobre 2004

Par Christophe Jaussaud
8 min de lecture
Probable diminution des effectifs, possible fermeture d'usine, chômage technique annoncé, GM Europe n'a plus le choix pour retrouver une situation saine sur le Vieux Continent. Un marché où le géant américain a également choisi de remplacer Daewoo par Chevrolet. Explications de Rick Wagoner. "GM...
...Europe a fait de réels progrès, affirme Rick Wagoner, président de GM, mais il nous en reste encore beaucoup à faire !" En effet, GM Europe n'a plus connu un solde positif depuis 1999. Et la branche européenne du géant américain devra encore patienter ! En effet, l'objectif d'équilibre à fin 2004 ne serait plus d'actualité après une perte de 161 millions de dollars au premier semestre, contre 61 millions seulement sur la même période en 2003. D'ailleurs, Fritz Henderson, le président de GM Europe et le vice-président de GM, a annoncé que "le troisième trimestre s'était mal passé", confirmant de fait l'abandon d'une profitabilité espérée sur l'exercice 2004. Une situation qui force l'état-major de la marque à réagir. Première chose, l'usine de Saragosse, en Espagne, produisant des Corsa et des Meriva, a déjà connu 3 jours de chômage technique en septembre et 12 jours sont d'ores et déjà prévus, mais à répartir sur les mois d'octobre, novembre et décembre. Pour l'usine d'Eisenach, qui produit également la Corsa, le chômage technique n'est pas exclu afin d'éviter la constitution de stocks trop importants et coûteux à l'entreprise. Toutefois, rien n'est encore officiel pour l'usine allemande, et les pourparlers vont bon train. L'annonce d'Opel de consentir de gros rabais, pouvant atteindre 4 000 euros selon le modèle, pourra peut-être éviter cela. Mais il ne s'agit pas, ici, des seules mesures envisagées par GM pour remettre sa filiale européenne sur de bons rails. En effet, selon le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, GM qui emplois 62 000 personnes en Europe, pourrait supprimer 10 000 postes. Les marques Saab, Vauxhall et Opel seraient touchées. Le constructeur devrait présenter son plan fin octobre toujours selon le quotidien allemand. De plus[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle