S'abonner
Constructeurs

Ferrari garde le cap

Publié le 5 novembre 2018

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Forte d'un bénéfice net doublé au troisième trimestre 2018, la marque italienne a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice.
La Monza SP1, dévoilée au Mondial de Paris, illustre la gamme Icona que Ferrari va développer à l'avenir.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri",sans-serif;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

 

Avec un bénéfice net de 287 millions d'euros pour le troisième trimestre 2018, contre 141 un an plus tôt, Ferrari a surpris, en bien, les analystes qui tablaient sur 208 millions d'euros. Le groupe a souligné qu'il se dirigeait "vers une autre grande année", après ce trimestre "en ligne avec les objectifs 2018".

 

Le chiffre d'affaires a néanmoins seulement progressé de 0,3 %, à 838 millions d'euros, un résultat inférieur aux attentes (871 millions), en raison de la baisse de 20 % des ventes de moteurs. A taux de change constant, la hausse du chiffre d'affaires atteint 2,2 %, a précisé Ferrari. Parmi les autres indicateurs, sa dette nette industrielle a atteint 372 millions d'euros, en recul de 100 millions sur trois mois.

 

La célèbre marque au cheval cabré a livré sur le trimestre 2 262 bolides, un chiffre en hausse de 10,6 % par rapport à la même période de 2017. L'Europe-Moyen-Orient-Afrique reste son principal marché, avec 1 005 véhicules remis, suivi de l'Amérique (770 unités). Mais les livraisons ont augmenté de 6,6 % en Chine-Hong Kong et Taïwan, à 162 véhicules, et de 27,5 % dans le reste de l'Asie, à 325 unités.

 

Pour 2018, le groupe a confirmé tabler sur un chiffre d'affaires supérieur à 3,4 milliards d'euros, avec plus de 9 000 véhicules livrés. Il vise aussi un bénéfice brut d'exploitation (Ebitda) ajusté égal ou supérieur à 1,1 milliard d'euros et une dette nette industrielle inférieure à 350 millions.

 

Le 18 septembre 2018, lors de la présentation de son nouveau plan stratégique 2018-2022, Ferrari a annoncé sa volonté de mettre un coup d'accélérateur sur l'hybride, tout en misant sur des séries spéciales, dont un nouveau concept baptisé "Icona" (Icône), pour booster ses bénéfices d'ici à 2022. Le directeur général de Ferrari, Louis Camilleri, en poste depuis le 21 juillet dernier, a fait état d'"un plan ambitieux, mais faisable". (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle