S'abonner
Constructeurs

FCA enregistre une perte nette de 179 millions d’euros

Publié le 31 octobre 2019

Par Saïda DJERRADA
3 min de lecture
Alors que FCA finalise sa fusion avec PSA, il a dévoilé des résultats financiers pour le troisième trimestre 2019 en repli mais conformes à ses prévisions.
FCA a enregistré, pour l'ensemble de ses marques, 1,059 million d'immatriculations au troisième trimestre 2019.

 

 

FCA est en passe de devenir, à la suite de sa fusion avec le groupe PSA, le quatrième constructeur mondial. En attendant de changer de dimension, le groupe italo-américain vient de présenter ses résultats du troisième trimestre 2019. Et comme l’avait prévu le constructeur, il affiche des résultats en repli. Notamment en termes de chiffre d’affaires, qui a diminué de 1 % sur la période à 27,32 milliards d’euros.

 

De surcroit, le groupe FCA a enregistré une perte nette de 179 millions d’euros. Un recul notamment expliqué par le constructeur par une rationalisation de son plan produits sur le marché européen. Sur la zone EMEA, FCA révèle en effet une baisse des livraisons de l’ordre de 5 %, due notamment à l’arrêt de la commercialisation de la Fiat Punto et de l’Alfa Romeo Mito. Cette baisse des volumes s’est fait également ressentir sur le chiffre d’affaires, en diminution sur la région de 6 % par rapport au 3e trimestre 2018.

 

Par ailleurs, Maserati a également fait les frais du réajustement de son offre. Pour mémoire, la marque prévoit d’électrifier ses véhicules, qui se traduira par l’avènement de nouveaux modèles dans le courant de l’année 2020, en l’occurrence sa Ghibli en version hybride. Pour l’heure, la refonte de l’offre de Maserati -qui a induit une baisse des stocks chez les concessionnaires- a eu pour effet un chiffre d’affaires net en recul de 38 %, à 394 millions d’euros.

 

Une bonne performance en Amérique du Nord

 

En revanche, sur la région nord-américaine -où le groupe bénéficiait en 2018 d’une part de marché de 12 % avec 2,634 millions de véhicules écoulés- FCA enregistre un EBIT (bénéfice avant intérêts et impôts) en hausse de 4 % à 2 milliards d’euros, et ce malgré un recul des volumes de 11 %. Selon FCA, ses résultats dans la région s’expliquent par un mix et des effets de change favorables. "Nos solides résultats au troisième trimestre, fondés sur une rentabilité record en Amérique du Nord, nous permettent de confirmer nos prévisions pour l'ensemble de l'année 2019", assure Mike Manley, directeur général du groupe.

 

Il prévoit en outre une amélioration du rendement financier en 2020. Pour ce faire, FCA compte notamment sur la prolongation du partenariat entre la captive du groupe et Crédit Agricole Consumer Finance qui "pose des bases pour améliorer davantage" sa rentabilité, "grâce à une expansion des services de location et de mobilité innovants", commente le groupe dans un communiqué.  Par ailleurs, l’alliance avec PSA rebattra vraisemblablement les cartes l’année prochaine. Pour l’heure, FCA a écoulé 1,059 million de véhicules dans le monde au troisième trimestre 2019, soit un recul de 0,9 %.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle