S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Yves Pasquier-Desvignes, directeur commercial France Opel

Publié le 23 janvier 2004

Par Alexandre Guillet
6 min de lecture
"Leader des importées".En décembre 2003, Opel a mis un grand coup de cravache pour atteindre son objectif : devenir la première marque importée en France. En 2004, la difficulté va être de conserver cette place tant convoitée. Le Journal de l'Automobile...
"Leader des importées".En décembre 2003, Opel a mis un grand coup de cravache pour atteindre son objectif : devenir la première marque importée en France. En 2004, la difficulté va être de conserver cette place tant convoitée. 
Le Journal de l'Automobile...
"Leader des importées".En décembre 2003, Opel a mis un grand coup de cravache pour atteindre son objectif : devenir la première marque importée en France. En 2004, la difficulté va être de conserver cette place tant convoitée. Le Journal de l'Automobile...
...: Comment s'est passée l'année 2003 ? Yves Pasquier-Desvignes : Au-delà de la difficulté du marché, nous avons eu des réussites et des déceptions. Meriva et Zafira, malgré l'arrivée de la concurrence, ont tenu leur objectif. L'Astra, qui arrive en fin de vie, a également rempli son contrat. En revanche, nous sommes déçus par les performances des Corsa et Vectra. Notre plus gros souci est la contre-performance de la Corsa (elle a baissé de 20 %) notamment sur la clientèle des particuliers alors que le segment est porteur. En ce qui concerne la Vectra, nous aimerions retrouver des volumes de l'ordre de 18 000 ventes, contre 12 000 aujourd'hui. En VU, nous sommes également un peu déçus. Les Vivaro et Viano ont tenu leur objectif, mais pas le Combo. Les bonnes années, nous en faisions 4 000 contre 2 000 en 2003. J.A. : Comment expliquez-vous les déboires de la Corsa ?Y.P-D. : La Corsa a toujours eu un rapport qualité/prix exceptionnel. Mais le marché est devenu très agressif et nous avons perdu l'avance que nous avions par rapport à la concurrence. Ainsi, en prix facial, Volkswagen est un peu supérieur, mais en prix promotionnels sur la Polo comme sur la Golf, nos prix sont sensiblement les mêmes. Ensuite, le changement de design n'a pas été suffisamment perçu et nous avons sans doute eu un problème de vieillissement du moteur Diesel. J.A. : Quels sont vos objecti[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle