S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Thierry Hubert, General Manager de la division automobile de Honda Motor Europe South pour la France : "Le développement de Honda en France passe par un réseau pérenne, sain et rentable"

Publié le 5 mai 2006

Par Tanguy Merrien
8 min de lecture
Honda retrouve la voie du succès grâce à la diésélisation de sa gamme. L'occasion également pour Thierry Hubert, dirigeant de la marque en France, de dévoiler ses ambitions notamment au niveau du réseau en plein développement. En attendant le maillage idéal pour 2008… ...
...Journal de l'Automobile. L'année 2005 est à marquer d'une pierre blanche pour Honda France avec une progression de 31,4 % à 8 879 unités. Quelles ont été les clés de cette réussite ? Thierry Hubert. L'année 2005 a été la parfaite continuité de l'année 2004 quand Honda France avait déjà progressé de 22 % à 6 756 unités. Même si, effectivement pour 2005, la progression de 31,4 % est encore plus spectaculaire. Plusieurs modèles nous ont permis de poursuivre notre développement. A commencer par la Jazz dont le succès s'est confirmé (2 679 unités à + 22,61 %). Par ailleurs, notre gamme s'est encore un peu plus diésélisée. Ainsi le CR-V et le FR-V ont enfin reçu notre moteur I-CDTi 2,2 l de 140 ch et les résultats ont tout de suite été vérifiés : respectivement 2 458 et 600 unités. Enfin, comment ne pas parler du très bon accueil reçu par la nouvelle Civic en fin d'année ! Rien que sur la période décembre avril 2006, nous relevons 3 200 prises de commandes sur cette voiture soit autant que nos prévisions de ventes en année pleine. JA. 2006 devrait donc voir le succès perdurer. Quel est l'objectif de cette année et quelles seront les ventilations des ventes ?TH. Nous pensons poursuivre notre progression de l'ordre de 20 % en 2006 pour atteindre le cap des 12 000 unités. Comme je viens de vous le dire, la Civic devrait être l'élément déterminant de cette progression puisqu'elle pourrait représenter 40 % du mix de nos ventes. Le FR-V devrait, quant à lui, être commercialisé à hauteur de 1 200 unités sur une année pleine. Par ailleurs, les ventes de la Jazz, toujours avec deux moteurs essence, devraient représenter 2 800 voitures. JA. Quelles sont les prochaines étapes de la croissance ? TH. Pour 2008, nous estimons tout à fait réalisable le seuil des 16 000 voitures vendues dans l'Hexagone. Mais nous ne chercherons pas à faire du volume à tout prix. Honda est une marque Premium et se doit de respecter certai[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle