S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Francois Ruppli, directeur pièces et service Volkswagen : "Nous assistons aujourd'hui à une très nette remontée des réseaux de marques"

Publié le 31 mars 2006

Par David Paques
5 min de lecture
Sur les marchés d'entretien courant, tels les filtres, bougies et échappement, les efforts de communication et les mutations techniques ont redonné la main aux réseaux constructeurs. A l'image de l'initiative déployée par le groupe Volkswagen sur les véhicules de plus de 4 ans, les marques...
Sur les marchés d'entretien courant, tels les filtres, bougies et échappement, les efforts de communication et les mutations techniques ont redonné la main aux réseaux constructeurs. A l'image de l'initiative déployée par le groupe Volkswagen sur les véhicules de plus de 4 ans, les marques...
Sur les marchés d'entretien courant, tels les filtres, bougies et échappement, les efforts de communication et les mutations techniques ont redonné la main aux réseaux constructeurs. A l'image de l'initiative déployée par le groupe Volkswagen sur les véhicules de plus de 4 ans, les marques...
...reprennent l'offensive dans les ateliers. François Ruppli, directeur pièces et service Volkswagen fait le point sur ces marchés. Journal de l'Automobile. Comment se portent les marchés de la filtration, de l'échappement et des bougies ?François Ruppli. Nous observons que le marché de la filtration est assez stable grâce au fort développement des filtres de confort. Parce qu'en marge des filtres à pollen, les filtres à huile et à air ont davantage tendance à reculer. Quant aux bougies, nous sommes de plus en plus fortement diésélisés. Rien d'étonnant donc à voir notre activité bougie d'allumage baisser. Néanmoins, nous avons mis en place toute une communication pour tenter de sensibiliser les clients sur l'importance d'en changer régulièrement. L'échappement, lui, est en légère baisse. Nous avons eu, ces dernières années, une très forte croissance de la durée de vie de ce produit. Et la seule hausse (même importante) du coût unitaire ne suffit pas à enrayer la baisse des chiffres. Notre souci sur ce type de produit, c'est que nous n'intervenons pas durant la période de garantie. Une fois cette période passée, le client est souvent tenté de quitt[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle