S'abonner
Constructeurs

Dieselgate : le dossier de Fiat Chrysler dans les mains de la Justice française

Publié le 7 février 2017

Par Gredy Raffin
< 1 min de lecture
Au terme de l'enquête menée par la DGCCRF, le rapport concernant les soupçons de triche du groupe Fiat Chrysler en France a été transmis au Parquet de Paris.

 

Le sort de Fiat Chrysler en France est désormais entre les mains de la Justice. Michel Sapin, ministre de l’Economie et des Finances, et Christophe Sirugue, secrétaire d’État chargé de l’Industrie, annoncent que la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), ont fait savoir, ce 7 février, que le dossier du constructeur italo-américain avait été transmis au Parquet de Paris.

 

Il s'agit d'un procès-verbal présentant les résultats détaillés des investigations menées avec le concours de l'Utac et de l'Ifpen, conjugués aux documents fournis initialement par Fiat Chrysler. Il appartient désormais à la Justice de donner les suites qu’elle jugera nécessaires à ces manquements présumés. Pour mémoire, comme avec Volkswagen, Renault et une dizaine d'autres constructeurs, le Parquet tente de faire la lumière sur des soupçons de triche autour des émissions d'oxydes d'azote (NOx) des moteurs Diesel embarqués dans les modèles de la gamme, distribués en France.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle