S'abonner
Constructeurs

Chrysler Sebring : Un challenger bien ambitieux

Publié le 26 janvier 2007

Par Tanguy Merrien

3 min de lecture
Partant à la conquête du segment des berlines moyennes européennes, la Chrysler Sebring s'est parée de tous les atouts propres à notre continent. Jusqu'à perdre un peu de son âme au nom de la sécurité et de l'environnement. Lorsqu'un designer de chez Chrysler conçoit un véhicule,...
Partant à la conquête du segment des berlines moyennes européennes, la Chrysler Sebring s'est parée de tous les atouts propres à notre continent. Jusqu'à perdre un peu de son âme au nom de la sécurité et de l'environnement.
Lorsqu'un designer de chez Chrysler conçoit un véhicule,...
Partant à la conquête du segment des berlines moyennes européennes, la Chrysler Sebring s'est parée de tous les atouts propres à notre continent. Jusqu'à perdre un peu de son âme au nom de la sécurité et de l'environnement. Lorsqu'un designer de chez Chrysler conçoit un véhicule,...

...il empêche toute pollution d'ordre utilitaire d'envahir son esprit. Entendez par là, que Trevor Creed, le patron du design de la marque, n'entend pas se laisser mener par des considérations pratiques, économiques ou sécuritaires lorsqu'il dessine. C'est pourquoi, entre le concept-car et la réalisation, deux ans d'aménagement peuvent modifier les contours. Et c'est un peu ce qui s'est passé pour l'Airlifte (concept-car à l'origine de la Sebring présenté à Genève en 2003) qui a vu sa face avant s'alourdir afin que soient respectées les normes imposées par la sécurité piétons, même si Trevor Creed rappelle que toutes les contraintes sont traitées de façon à ce que l'on ne distingue pas les ajouts et autres retraits. Dans un même esprit, si la Sebring n'a pas été étudiée en fonction du marché européen selon les propres mots de Tom La Sorda, le président de Chrysler, - qui affirme qu'on n'achète pas une Chrysler parce que c'est un modèle adapté au marché local mais parce que l'on veut une Chrysler -, il n'en demeure pas moins que ce nouveau véhicule semble avoir été taillé dans un moule européen à qui il emprunte plus d'une caractéristique.

Moins cher que la Passat

Venir sur le marché des berlines en Europe apparaît bien ambitieux tant l'offre existante se montre prolixe, tant le marché ne s'affirme pas porteur. Pourtant, avec la Sebring, Chrysler compte s'inviter sur le créneau en associant la séduction inhérente à l'inévitable décalage culturel et les apports technologiques que la proximité de Mercedes a permis d'intégrer avec facilité. De fait, la Sebring offre à la fois les gobelets réfrigérants ou chauffants et l'ESP de série. Autrement dit, concède à l'Amérique ses goûts gadgétaires et rappelle à l'européen son engagement vis-à-vis de la sécurité. Côté design, l'extérieur rappelle bien des modèles existants, excepté la calandre très puissante (et ses 4 grands phares et antibrouillards) qui rend, du coup, l'ensemble du véhicule plus




FOCUS

  • Prévisions de vente France :
    1 000 exemplaires en 2007 dont 95 % de Diesel

  • Sortie :
    En mai pour la berline
    En octobre pour le cabriolet
  • modeste qu'il n'y paraît. En réalité, la Sebring mesure 4,850 m en longueur, et 1,843 m en largeur pour un empattement de 2,765 m, ce qui la place dans les bons volumes actuels. En revanche, la vitre arrière s'avère définitivement trop étroite et gêne la visibilité. Sur le plan du confort intérieur, évoquons d'abord le raffinement du tableau de bord dessiné en forme du logo de la marque. Esthétiquement intéressant, ce raffinement "ailé" alourdit néanmoins les bouches d'aération. On ne sera pas aussi enthousiaste que le constructeur sur le granulé du tableau de bord, mais très satisfait du pack multimédia. On sent, en effet, un soin particulier apporté à l'électronique embarquée : radioguidage nouvelle génération, écran TFT de 16,5 cm, affichage 2D ou 3D, et aussi disque dur de 20 gigaoctets qui permet également de stocker des images transférées via un port USB, dictaphone, mains libres Bluetooth UConnect… Et encore prise jack pour connectivité MP3, contrôle automatique de la température etc.

    Une sécurité… allemande

    Entre ABS et ESP, le système de contrôle de la traction et des airbags supplémentaires latéraux, la Sebring comprend un nombre d'équipements de sécurité particulièrement important. La tenue de route s'avère d'ailleurs performante tandis que, précise Dennis Krozek ingénieur en chef, "la Chrysler Sebring possède l'un des plus forts pourcentages d'acier haute et ultra-haute résistance embouti à chaud parmi les véhicules actuels". Trois motorisations complètent le tableau : essence standard 2 litres, essence 2,4 litres et turbodiesel 2 litres.


    Hervé Daigueperce


     

    Partager :

    Sur le même sujet

    Laisser un commentaire

    cross-circle