S'abonner
Constructeurs

Carlos Tavares dévoile la nouvelle stratégie d'électrification pour Stellantis

Publié le 15 avril 2021

Par Catherine Leroy
4 min de lecture
Le directeur général de Stellantis, Carlos Tavares, a dévoilé une partie de la stratégie d'électrification du groupe. En 2025, 38 % des ventes seront électrifiées grâce à 4 nouvelles plateformes et une redéfinition de la politique d'approvisionnement en batteries et composants.
Stellantis va travailler avec 4 plateformes de véhicules électrifiés dont l'autonomie ira de 500 à 800 km.

 

L’Assemble générale des actionnaires de Stellantis, qui s’est tenue ce 15 avril 2021, a permis à Carlos Tavares, directeur général du nouvel ensemble issu de la fusion entre PSA et FCA, de préciser les objectifs du groupe dans l’électrification de la gamme du groupe. Si le dirigeant de Stellantis estime que dès 2021, les ventes de véhicules électrifiés seront multipliées par trois pour atteindre un volume de 400 000 unités, cette évolution ne représente qu’un premier pas vers l’électrification complète des modèles de toutes les marques qui va monter en puissance pour atteindre la part de 70 % en 2030 toujours sur le continent européen.

 

 

Dans le même temps, aux Etats-Unis qui constituent l’autre pilier sur lequel s’appuie le groupe avec notamment les marques Jeep, Chrysler et Dodge, cette part va passer progressivement de 2% cette année à 31 % en 2025, puis 35 % en 2030. Une évolution différenciée au regard de la sévérité plus importante en Europe sur les émissions de CO2 et les normes de pollution. "Chaque modèle disposera de sa version électrifiée, que ce soit avec une offre pure électrique ou hybride rechargeable", a précisé Carlos Tavares. Pour autant, la part des véhicules hybrides rechargeables va se restreindre progressivement au profit des véhicules 100 % électriques. Ainsi, dans ce total de mix électrifié, l’électrique pur devrait représenter la totalité des ventes en 2030 en Europe et dès 2029 outre-Atlantique.

 

4 plateformes dédiées aux véhicules électrifiés

 

Atteindre un tel volume de véhicules électrifiés signifie également revoir entièrement les plateformes des segments. Actuellement l’entité PSA du groupe Stellantis dispose de deux plateformes et une version de la CMP en électrifiée (la eCMP 2e génération). Mais dès le début de 2026, Stellantis travaillera à partir de 4 plateformes entièrement nouvelles : la STLA Small (pour les véhicules particuliers des segments A, B et C), la STLA medium pour les véhicules des segments C et D, la STLA Large pour les modèles des segments D et E. Enfin une 4e plateforme, la STLA Frame, sera dédiée aux véhicules SUV et pick-up. Chacune d’entre elle disposera d’une autonomie différenciée avec respectivement une autonomie de 500 km, 700 km et 800 km. "Ces plateformes constitueront un progrès significatif face à l'angoisse de la panne provoquée par les voitures électriques", a souligné Carlos Tavares. Les économies liées à cette standardisation permettront de "compenser en partie le coup de l'électrification, le principal défi de l'industrie automobile mondiale", selon le directeur général de Stellantis.

 

4 gigafactory dans le monde en 2030

 

Ce nouveau modèle s’accompagne d’une stratégie « composants » également nouvelle avec une volonté d’indépendance dans la fabrication des batteries. Stellantis prévoit de contrôler 80% de la valeur des véhicules électriques qu'il produit, des cellules de batteries aux services après-vente en passant par les moteurs et les logiciels du véhicule. Le groupe disposera à terme de 4 gigafactory dans le monde. Deux en Europe : la première qui tournera à partir de 2023 à Douvrin dans le Nord et une seconde en Allemagne à partir de 2025, pour un total de 50 GWh. Ces deux « fabriques » seront complétées par deux autres aux USA (sans précision de dates) pour un total de 250 gigawatts-heure (GWh) en 2030.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle