S'abonner
Constructeurs

Avec Volkswagen, pas de problème…

Publié le 23 janvier 2004

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Phaeton et Golf… ces deux modèles, si différents entre eux, témoignent de la faiblesse d'une même stratégie. Nous empruntons le titre de cette chronique aux archives de notre mémoire : il s'agit d'un fragment paléo publicitaire, que nous entendions chantonner (sur "Radio Luxembourg",...
Phaeton et Golf… ces deux modèles, si différents entre eux, témoignent de la faiblesse d'une même stratégie. 
Nous empruntons le titre de cette chronique aux archives de notre mémoire : il s'agit d'un fragment paléo publicitaire, que nous entendions chantonner (sur "Radio Luxembourg",...
Phaeton et Golf… ces deux modèles, si différents entre eux, témoignent de la faiblesse d'une même stratégie. Nous empruntons le titre de cette chronique aux archives de notre mémoire : il s'agit d'un fragment paléo publicitaire, que nous entendions chantonner (sur "Radio Luxembourg",...
...très suivie en Lorraine il y a huit ou neuf lustres) et qui nous est revenu à l'esprit il y a quelques semaines, lorsque le constructeur a décidé de se séparer du patron de sa filiale française... Lorsque les statistiques de ventes sont mauvaises, la servitude sans grandeur (autre qu'illusoire) du commerce automobile veut en effet qu'un responsable remplisse son rôle de fusible. Voilà qui est fait : la tradition a été respectée. Mais le problème de Volkswagen est sans doute appelé à demeurer, quelles que soient les qualités du nouveau patron... à moins que le constructeur ne change de stratégie, ce qui est peu probable. Car c'est de là que viennent les déconvenues, présentes et futures, d'un constructeur souvent cité comme un exemple de réussite. Le syndrome de Phaeton-Golf Phaeton et Golf… ces deux modè[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle