Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renesas envisage un retour à la normale de sa production d'ici trois à quatre mois

Renesas devrait retrouver son niveau de production de semi-conducteurs d'ici trois à quatre mois.

Renesas envisage un retour à la normale de sa production d'ici trois à quatre mois

Après l'incendie de l'une de ses usines au Japon, Renesas, qui détient 35 % du marché des semi-conducteurs dans l’automobile, estime qu'il faudra trois à quatre mois pour retrouver une production normale.

 

Le fabricant nippon de semi-conducteurs Renesas a indiqué, mardi 30 mars 2021, que trois ou quatre mois pourraient être nécessaires pour rétablir à plein la production dans son usine endommagée par un incendie mi-mars au Japon.

 

Le sinistre est arrivé au plus mauvais moment, alors que les géants de l'industrie automobile comme Toyota, Ford ou Nissan que Renesas compte parmi ses clients étaient déjà frappés de plein fouet par la pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui affecte également d'autres secteurs. Les pompiers avaient mis plus de cinq heures le 19 mars pour venir à bout des flammes qui ont embrasé l'un des bâtiments de l'usine située à Hitachinaka (à environ 130 km au nord-est de Tokyo), où sont produits des semi-conducteurs sur tranche de 300 mm.

 

A lire aussi : La pénurie de semi-conducteurs aggravée par l'incendie d'une usine au Japon

 

Le président de Renesas, Hidetoshi Shibata, a confirmé, lors d'une conférence de presse, le délai précédemment annoncé d'environ un mois pour redémarrer les opérations de l'usine. Vingt-trois machines endommagées par les flammes doivent être remplacées, a précisé Hidetochi Shibata, soit nettement plus que les 11 machines évoquées en premier lieu par Renesas.

 

Le dirigeant a ajouté que 11 machines de remplacement seraient livrées d'ici fin avril, sept autres étant attendues en mai ou juin, mais qu'on ignorait quand les cinq dernières arriveraient. L'usine ne reviendra pas à 100 % de sa capacité avant "90 à 120 jours", a déclaré le président, disant espérer que la remise en état se fera "sans retard significatif par rapport à notre estimation".

 

Renesas, qui contrôle 35 % du marché des semi-conducteurs pour l'automobile, n'a pas précisé lesquels de ses clients seraient approvisionnés en premier et dans quels volumes. Le gouvernement japonais et plusieurs des clients de Renesas, dont Toyota, lui sont venus en aide afin de permettre la reprise de la production au plus vite, signe de l'importance stratégique du fabricant.

 

A lire aussi : Gestion de crise sur la pénurie de semi-conducteurs dans l'automobile

 

Le ministre japonais de l'Industrie, Hiroshi Kajiyama, a déclaré que le gouvernement nippon souhaitait s'appuyer sur une production alternative venant de fabricants taïwanais, a rapporté la chaîne de télévision publique NHK. Des analystes avertissent que l'incendie aggravera inévitablement la pénurie mondiale de semi-conducteurs, déjà exacerbée par des intempéries hivernales en Amérique du Nord.

 

Avant même l'incendie, des experts de Moody's prévenaient d'un "goulot d'étranglement" qui pourrait durer "deux ou trois trimestres jusqu'au retour à la normale de l'approvisionnement et des stocks". D'autres notaient cependant que les effets à long terme pourraient être limités par les efforts des constructeurs automobiles pour diversifier leur approvisionnement et par ceux des fabricants pour accroître leur production de semi-conducteurs. (avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Vincent Cobée, Citroën :

Avec la C5X, Citroën signe son retour sur le segment des grandes berlines, quatre ans après l'avoir quitté. Produite en Chine, comme la DS9, la C5X sera commercialisée en Europe à l'automne 2021.

François Larher, Audi :

En charge de l'activité occasion chez Audi France depuis octobre 2020, François Larher fait le point sur les dernières évolutions du label Audi Occasion:Plus et sur les ambitions de la marque aux anneaux

Renault affiche une part de marché en baisse mais se dirige vers des ventes saines

Renault continue de réorienter sa stratégie commerciale avec une baisse des immatriculations tactiques, ce qui explique sa part de marché en retrait depuis le début de l'année 2021. Une phase difficile

Le réseau Opel n’accepte plus les objectifs inatteignables !

Pour la première fois, le réseau Opel a affiché, en 2020, une rentabilité négative qui s'est encore fortement détériorée depuis le début de l'année. Michel Maggi, président du GNCO, va réunir

La Cour suprême autrichienne juge illégaux les contrats de distribution Peugeot

En Autriche, Peugeot vient de perdre en dernière instance face à un concessionnaire qui accusait le constructeur d'abus de position dominante. La Cour suprême de Vienne donne trois mois à Peugeot pour

Seres, l'autre marque chinoise qui veut se déployer en France

Seres, la marque chinoise appartenant à Dongfeng, poursuit son développement en France. Deux modèles électriques seront proposés en 2021 pour un objectif de 80 distributeurs sur le territoire.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page