Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le groupe Nomblot modernise son village automobile icaunais

Le groupe Nomblot modernise son village automobile icaunais

Le distributeur ambitionne de totaliser, en année pleine, 1 200 ventes dans son village automobile de Champlay (89), entièrement rénové, où sont distribuées quatre marques du futur groupe Stellantis, ainsi qu'Honda.

 

Le groupe Nomblot souhaite plus que jamais conforter sa position dans l’Yonne, département sur lequel il est présent depuis 2003. Cette volonté se traduit par l’ouverture de son village automobile de Champlay (89), totalement modernisé. Sur 3 600 m2, ce dernier réunit cinq marques, Peugeot, Citroën, Alfa Romeo, Jeep et Honda dans quatre concessions puisque les deux marques du groupe FCA se partagent le showroom. Nouveauté également, les sites Peugeot et Citroën disposent de la même entrée après-vente, même si chacune des deux marques dispose ensuite de sa propre réception. Le véhicule d’occasion toutes marques n’a pas été oublié puisqu’il dispose de son propre espace. Le village est dirigé par Patrick Bauge, déjà responsable des trois sites Peugeot d’Auxerre, de Tonnerre et de Sens.

 

 

Objectif pour l’investisseur : offrir des écrins modernisés, aux derniers standards de marque mais aussi rapprocher la concession Peugeot, reprise en 2018, afin de proposer le plus grand choix multimarque de la région Bourgogne-Franche-Comté. En année pleine, le groupe Nombot espère écouler environ 1 200 véhicules dont la moitié de VN, grâce à son équipe de 30 collaborateurs. Pour parvenir à moderniser l’ensemble, deux ans de travaux ont été menés par 100 personnes et 1,5 million d’euros investis. Le groupe s’est attaché à dynamiser le tissu économique local en employant huit entreprises de la zone.

 

 

"L’idée est de tester le concept de positionner plusieurs marques sur un lieu unique, avec des accueils différenciés mais un back office commun. La démarche est dans l'air du temps puisque tous les constructeurs nous demandent de réduire les frais de structure. La mutualisation est un moyen d'y parvenir", nous indique le codirigeant du groupe Bruno Nomblot.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

Chopard-Lallier bâtit la première Maison Citroën du réseau privé

La concession de Beaune de l’opérateur bisontin entame sa mue pour se transformer en la première Maison Citroën du réseau privé. Au programme : un lieu de convivialité aux derniers standards de la marque,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page