Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le top 10 des distributeurs Hyundai en France

Le réseau Hyundai a bénéficié en 2019 d'une rentabilité record avec 1,7 % du chiffre d'affaires.

Le top 10 des distributeurs Hyundai en France

Le réseau Hyundai reste l'un des moins concentrés de France et il a connu de nombreux mouvements en 2019. Les 133 investisseurs peuvent toutefois se targuer de bénéficier d’une des meilleures rentabilités du marché.

 

Le réseau Hyundai fait partie de ceux pour qui les évolutions ont été nombreuses en seulement une année. S’il n’est pas possible d’effectuer une comparaison du top 10 des distributeurs Hyundai par rapport à 2018, faute de données communiquées par le constructeur, les indications suivantes sont plutôt éloquentes. En 2019, le réseau Hyundai a fait partie de ceux ayant connu le plus de mouvements. Ainsi, 7 concessions ou annexes ont été créées, tandis qu’une seule fermeture a été dénombrée. Dans le même temps, 7 nouveaux investisseurs ont rejoint les rangs de la marque alors que trois l’ont quittée.

 

Le réseau Hyundai est composé de 156 sites primaires et 30 points relais, soit un nombre total de sites de 186, partagé entre 113 investisseurs. Le réseau de la marque sud-coréenne reste donc très éclaté par rapport à la moyenne en France et le nombre d’investisseurs ne détenant qu’un site le prouve. Ils étaient, en 2019, au nombre de 70, tandis que 26 autres comptaient deux sites seulement. Seul Suzuki dénombre plus de petits investisseurs en France. Des partenaires en tout cas heureux, puisque, selon la marque, la rentabilité moyenne atteignait l’an passé 1,7 % du chiffre d’affaires, un niveau jamais atteint ces dix dernières années (1,3 % du chiffre d’affaires en 2018).

 

Distributeur de premier ordre, le groupe Central Autos, a dominé le classement avec 1 450 unités écoulées, devant Jean Lain avec 1 229 unités contre 1 075 l’an passé et GCA dont le volume de commercialisations s’est accru de plus de 8 % pour s’établir à 1 159 unités. Le top 5 est complété par Riester, grâce à sa très belle performance ayant permis de passer de 750 VP Hyundai à 1 100, tandis que le groupe Sipa ferme la première partie de ce tableau grâce à ses 942 unités (750 en 2018).

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Bonus dégressif, malus renforcé et bornes de recharge : les principales mesures du PLF 2021

Le gouvernement a présenté, ce lundi 28 septembre 2020, le projet de loi de finances 2021, statuant notamment sur certains dispositifs liés au secteur automobile. Au menu : prolongement du bonus, toutefois

Automobile : la distribution sous tension

Si les carnets de commandes sont pleins, les livraisons peinent à arriver et certaines ne pourront avoir lieu avant la fin de l'année. Ce sont pourtant les mises à la route qui permettront, ou non,

LS Group en bonne voie pour entrer dans le réseau Volvo

L'opérateur a notifié auprès de l'Autorité de la concurrence son intention de reprendre le groupe Defrance Automobiles, marquant son entrée dans le réseau Volvo.

Hervé Miralles :

Le groupe Emil Frey France a ouvert le plus grand centre de reconditionnement de véhicules d'occasion en France à Ingrandes (86). A terme, plus de 30 000 véhicules seront rénovés dans cette usine

Automobile : ce que le gouvernement pourrait retenir de la Convention Citoyenne pour le Climat

Publicité sur les produits émetteurs de CO2, indemnités kilométriques, bonus sur les électriques neufs et d'occasion, création d’un malus basé sur la masse… Quels sont les points de la Convention

Le groupe Hess vise cinq sites Renault Retail Group

L’opérateur du Grand Est devrait finaliser, d’ici la fin de l’année 2020, l’acquisition de cinq sites appartenant à Renault Retail Group. Cette opération lui permettrait de faire son entrée

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page