Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

La pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur l’industrie et le commerce, ont fait perdre au groupe Renault plus d’un tiers de son volume de ventes mondial sur les six premiers mois de l’année 2020, à 1 256 658 unités. Juin pourrait toutefois amorcer une période beaucoup plus dynamique.

 

Les résultats étaient attendus mais n’échappent pas aux prévisions pessimistes : le groupe Renault a annoncé un repli de 34,9 % de ses immatriculations dans le monde au premier semestre 2020, soit 1 259 658 unités. C’est bien sur le Vieux Continent que le groupe a le plus souffert, avec une baisse de ses commercialisations de 41,8 % sur les six premiers mois de l’année, à 623 854 unités. Le bilan aurait pu être encore plus dramatique si la marque au losange n’avait pas pu s’appuyer sur le renouvellement de sa Clio. La cinquième génération s’est imposée comme modèle le plus vendu de son segment en Europe sur le semestre avec 102 949 unités. En Europe, Dacia a vu ses ventes reculer de près de moitié (48 %), à 161 334 véhicules.

 

Hors Europe, le groupe a notamment subi la baisse de plusieurs marchés clés. En Russie, son deuxième pays le plus important en termes de volume, le groupe Renault est leader avec une part de marché de 30,2 %, en hausse de 1,4 point, même si ses ventes ont baissé de près de 20 %. En Inde, le recul a atteint 28,7 % sur un marché en diminution de 49,4 %, tandis qu’au Brésil, dans un marché en retrait de 39 %, les ventes se sont repliées de 46,9 %, principalement en raison de la nouvelle stratégie d’amélioration de la profitabilité et de repositionnement prix des véhicules. Enfin, en Chine, les volumes ont reculé 21,2 % sur un marché en recul de 20,8 %, pour le groupe en plein recentrage de ses activités sur le véhicule utilitaire et l’électrique.

 

Renault au coude à coude avec Volkswagen en juin

 

Tout n’est pas noir cependant pour le groupe français. Renault a pu noter une forte reprise commerciale en juin, s’imposant, sur le Vieux Continent, comme la première marque en juin, au coude à coude avec le leader de toujours, Volkswagen. La marque au losange peut également se targuer de voir sa Zoé grimper sur la première marche du podium des véhicules électriques, à l’heure où la concurrence s’intensifie pourtant énergiquement. Durant les six premiers mois de l’année, la Zoé a enregistré une croissance de ses ventes de près de 50 %, à 37 540 unités. Juin a été particulièrement dynamique avec un niveau de commande record, à 11 000 unités. Grâce notamment au modèle 100 % électrique, le groupe a indiqué être en ligne pour atteindre ses objectifs CAFE en 2020. Sans compter que la deuxième partie d’année sera marquée par le lancement de la gamme Hybride E-Tech et de la Twingo électrique en Europe, aux côtés, en Amériques, du Duster et d'un nouveau SUV en Inde.

 

"Dès la reprise, nos usines et notre réseau commercial ont su rapidement se mobiliser pour répondre aux besoins de nos clients, avec une demande soutenue en juin par les mesures d’aides des gouvernements en Europe. Nous démarrons le second semestre avec un niveau de commandes très élevé, un niveau de stock satisfaisant, un positionnement prix en hausse sur l’ensemble de la gamme, et une nouvelle offre hybride e-tech unique sur son segment et déjà très bien accueillie", conclut Denis le Vot, membre du comité exécutif, directeur commercial et des régions du groupe Renault.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Le choc est total pour le réseau français Mitsubishi. Après une période d'euphorie durant laquelle le constructeur multipliait les nominations, vient le temps de la désolation. Le japonais a annoncé

Mitsubishi gèle le lancement de ses modèles pour le marché européen

Coup dur pour les distributeurs européens Mitsubishi. Le conseil d’administration du constructeur japonais a pris une série de décisions dans le cadre de son plan de rationalisation. Le fil rouge

La newsletter du Journal de l'Automobile revient le 24 août 2020

Toute l’équipe du groupe Le Journal de l’Automobile vous souhaite de passer un bel été et vous donne rendez-vous dès le lundi 24 août 2020.

Jean-Philippe Imparato :

Alors que Peugeot a vu ses ventes reculer de 42 % dans le monde sur le premier semestre 2020, son directeur avance une hausse de 42 % des commandes sur le seul mois de juin, dont 17 % concernent les modèles

Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

L’Ami arrive enfin dans le réseau Citroën

Après l'avoir proposé à la commercialisation au sein des enseignes Fnac et Darty, Citroën confie enfin son quadricycle électrique à son réseau de distributeurs. Plus de cent partenaires ont été

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page