Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Aramisauto livre les clients urgents

Les 31 agences du réseau pourront servir de points de livraison.

Aramisauto livre les clients urgents

Le distributeur automobile a pris des dispositions pour avoir la capacité de livrer les véhicules de clients spécifiques. Un plan adopté pour assurer une continuité de mobilité à ceux qui en ont réellement besoin.

 

Rien ne sort plus des concessions. Mais il n'empêche que des Français ont parfois un besoin urgent de prendre possession d'un nouveau véhicule. Dans cette optique, Aramisauto a adopté un plan visant à pouvoir livrer les clients considérés comme étant en urgence, à savoir le personnel soignant, celui de la sécurité civile et celui des forces de sécurité, du secteur de l’agroalimentaire ou encore de la distribution dite essentielle. Une proposition ouverte aussi à toutes les personnes pour qui la voiture est indispensable pour se déplacer (garde d’enfants, déplacements domicile-travail, etc.).

 

"Pour répondre à la demande, notamment de personnes dont l’activité est indispensable dans la lutte contre le coronavirus, nous avons décidé de nous réorganiser afin de proposer à nos clients une solution pour assurer leurs déplacements, explique Nicolas Chartier, le cofondateur d’Aramisauto. Cette semaine, par exemple, nous avons livré de nombreuses personnes travaillant dans le milieu médical mais aussi des particuliers en situation d’urgence", rapporte-t-il les conséquences de la mesure.

 

En pratique, les clients effectuent un parcours d'achat entièrement à distance. Une équipe de conseillers est mobilisée de 10h à 18h pour répondre à toutes les questions. La livraison peut ensuite se faire dans l’une des 31 agences commerciales, implantées en France, dans des conditions de sécurité optimales. Une remise des clés conditionnées à la signature d'une attestation sur l'honneur, encadrée par des process sanitaires et dans un temps limité.

 

En revanche, Aramisauto fait savoir que la reprise d’un ancien véhicule nécessitant l’intervention d’un expert est suspendue. Cette activité n’étant pas compatible avec les recommandations gouvernementales en vigueur.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Pas de Mondial de l'Auto à la porte de Versailles en 2020

Le Mondial de l'Auto, prévu du 29 septembre au 11 octobre 2020 à la porte de Versailles à Paris, n'aura pas lieu. Seuls les événements Movin'On, Smart City et les manifestations dans Paris sont, pour

Chômage partiel : comment ça marche ?

Quelles sont les conditions de mise en oeuvre du dispositif de chômage partiel ? Quels sont les motifs acceptés et qui peut en bénéficier ? Le CNPA a analysé l'ensemble des ordonnances parues au Journal

25 ordonnances pour la sauvegarde de l'activité économique

Le gouvernement a annoncé les 25 mesures qui viennent compléter l'état d'urgence sanitaire. Report de charges, étalement des dépenses, fonds de solidarité... Voici le détail des solutions économiques

Automobile : dans l'attente du décret sur le chômage partiel

Les réparateurs qui ne peuvent ouvrir faute de clients ou de protections suffisantes pourront-ils prétendre au chômage partiel ? L'inquiétude grandit dans les réseaux en attendant le décret d'application.

Deux tiers des entreprises de l'artisanat auto ont fermé leurs portes

D'après la FNA, 67 % des entreprises ont été contraintes de stopper leur activité et les trois quarts de leurs salariés ont été placés en chômage partiel. Le CNPA déplore quant à lui le manque

Le marché pourrait perdre trois quarts de son volume en mars 2020

Avec 59 493 immatriculations enregistrées au 17 mars 2020, celles-ci pourraient chuter de plus de 70 % sur le mois complet. En mars 2019, 225 818 cartes grises avaient été enregistrées.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page