Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
VW entame son année électrique

La marque Volkswagen souhaite que la part des modèles électrifiés atteigne 4 % de ses ventes en 2020.

VW entame son année électrique

De passage à Paris, Jürgen Stackmann, membre du directoire de la marque Volkswagen, a tiré le bilan de l'année écoulée avant de revenir sur les défis de l'exercice 2020. Les véhicules électriques y figurent en bonne place.

 

Alors que les ventes cumulées de la marque Volkswagen en 2019 baissaient de 0,7 % à fin novembre, après un dynamique mois de décembre (+13,8 %), l'exercice s'est finalement conclu sur une croissance de 0,5 % à 6,28 millions d'unités. Une satisfaction pour Jürgen Stackmann, membre du directoire de la marque en charge des ventes, du marketing et de l'après-vente :  "en 2019, nous avons considérablement renforcé notre position sur le marché mondial avec une forte hausse de nos parts de marché." Mais au-delà du volume, le dirigeant a souligné "la qualité des ventes" au service d'une meilleure rentabilité.

 

La France a apporté son écot avec des immatriculations en hausse de 6,3 %, à 149 105 unités. Le patron des ventes de Volkswagen a d'ailleurs rencontré les dirigeants hexagonaux de la marque et du groupe lors qu'un rapide passage à Paris le 8 janvier 2020. Il s'est montré "raisonnablement optimiste pour 2020" malgré les nombreuses incertitudes. Il a surtout rappelé qu'il n'avait pas l'intention de payer des amendes à l'issue de l'exercice. Pour lui, "sans véhicule électrique, nous n'aurions aucune chance de respecter nos objectifs. Les VE sont la seule solution pour faire bouger les lignes." Il suivra naturellement de près le niveau de CO2 des ventes mais rappelle que "Volkswagen et les concessionnaires vont vendre ce que le client désire" tout en pensant que la demande pour les VE sera belle et bien présente. Comme en témoigne, selon lui, la demande actuelle sur les e-Golf et e-Up. La problématique sera donc plutôt d'en produire suffisamment.

 

Le dirigeant a indiqué qu'en 2020, la marque Volkswagen souhaite voir les véhicules électrifiés atteindre 4 % de ses ventes, soit environ 250 000 unités si l'on se base sur le volume de 2019 (6,28 millions). Rappelons qu'en 2019, la marque a vendu 80 000 véhicules électrifiés (+60 %) à travers le monde, le leadership de la gamme revenant à la e-Golf avec 35 000 unités livrées. Pour atteindre cet objectif, Volkswagen pourra notamment compter sur l'ID.3 à partir de cet été. La compacte 100 % électrique a déjà enregistré 37 000 réservations et ce modèle pourrait atteindre 80 000 ventes en 2020 en Europe, un volume contraint par la montée en puissance de l'usine de Zwickau qui accueillera aussi d'ici la fin de l'année un SUV 100 % électrique, l'ID.4. Cette usine, qui fabriquera des VW, Seat, Skoda et Audi, sera capable d'atteindre un volume annuel de production de 330 000 unités à partir de 2021.

 

L'offensive électrifiée pourra également compter sur les modèles traditionnels avec notamment l'arrivée cette année de la technologie 48V sur la Golf ou encore d'une propulsion hybride rechargeable sur le Tiguan et le Touareg. En plus de cette électrification, Jürgen Stackmann a annoncé l'arrivée d'un shooting brake dans la gamme. En revanche, l'avenir du segment A thermique bon marché semble bouché. En effet, selon le dirigeant, il sera difficile de conserver au catalogue de tels modèles à un prix compétitif compte tenu des investissements nécessaires pour qu'ils restent efficients.

 

Enfin, concernant les distributeurs, dont les nouveaux contrats entreront en vigueur le 1er avril prochain, Jürgen Stackmann a précisé que cette date lançait également le déploiement de la nouvelle identité visuelle. Mais tout ceci doit se faire avec une certaine rationalité. Certains feront de simples mises à jour, centrées sur le nouveau logo de la marque, quand d'autres, engagés dans des projets de refonte plus importants, reprendront le cahier des charges complet du "nouveau VW".

 

Un "nouveau VW" qui ne devrait pas être visible lors du prochain Mondial de Paris. En effet, le dirigeant a indiqué qu'il n'était pas prévu que la marque soit présente à la Porte de Versailles en octobre prochain.

 

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Dorothée Bonassies :

Après un quatrième record consécutif en 2019, l'état-major de Skoda France reste sur le pont pour confirmer cette trajectoire ascendante. Cette année, la marque vise 41 000 livraisons (+10 %) et une part

Eden Auto rachète le pôle premium de Parot

Le groupe Eden Auto est en passe, selon une déclaration à l’autorité de la concurrence, de reprendre les affaires du pôle premium du groupe Parot articulé autour de sites BMW et Mini.

Eric Wepierre nommé à la tête de Mitsubishi Europe

Mitsubishi Europe annonce l’arrivée à sa direction générale d’Eric Wepierre. L’ex-patron d’Opel succédera, à compter du 1er février 2020, à Bernard Loire qui rejoint quant à lui Maserati.

Le groupe Como inaugurera un showroom EQ d'ici fin 2020

Pour mettre en lumière sa gamme 100 % électrique EQ, Daimler inaugure de nouveaux showrooms dédiés. L’un des premiers ouvrira ses portes à Paris, à l’initiative du groupe Como, distributeur d’envergure

Le groupe Dugardin entre chez Mitsubishi

Le groupe nordiste et la marque japonaise vont officialiser leur coopération naissante. Une première concession va ouvrir dans le fief du distributeur, près de Lille (59). D'autres inaugurations sont

Les ventes mondiales de PSA en berne

En 2019, le groupe français a vu ses ventes chuter de 10 %, à moins de 3,5 millions d’unités à travers le monde. Toutes les marques, sauf DS, sont dans le rouge, ainsi que la plupart des grandes

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page