Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Altaïr lorgne les affaires Renault et Dacia d’Edouard Colin

Le site Renault - Dacia de Sceaux, dans les Haut-de-Seine, fait partie de l'ensemble que souhaiterait reprendre les frères Daumont à Edouard Colin.

Altaïr lorgne les affaires Renault et Dacia d’Edouard Colin

Le groupe dirigé par Jérôme et Thomas Daumont a notifié à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter l’ensemble des concessions Renault et Dacia du groupe Colin.

 

Altaïr se retrouve de nouveau sur le devant de la scène : après avoir annoncé son intention de se porter acquéreur de la concession Renault de la société de diffusion automobile d’Orsay située dans l’Essonne, le groupe jette aujourd’hui son dévolu sur de nouveaux sites Renault - Dacia. Il s’agit cette fois de ceux d’Edouard Colin, et plus précisément d’une concession principale et d’un site secondaire à Montrouge, d'une concession à Seaux (92) ainsi que d’un point après-vente à Arcueil (94).

 

L’ensemble, en 2018, a totalisé environ 3 650 VN, dont 3 500 réalisés sur le site Montrouge, et un peu moins de 800 véhicules d’occasion à particuliers, dont 650 à Montrouge, ainsi que de 1 240 véhicules d’occasion vendus à marchands. Le tout, pour un chiffre d’affaires de 118 millions d’euros. Le centre de réparation agréé BMW détenu par Edouard Colin ne fait, en revanche, pas partie de cette opération.

 

Près de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires

 

En 2018, la plaque dirigée par Jérôme et Thomas Daumont a réalisé un chiffre d’affaires de 302 millions d’euros, sur un périmètre comprenant 8 concessions Renault - Dacia et un site Infiniti, répartis à Paris, dans les Yvelines (78), dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne. Cet ensemble avait écoulé un peu moins de 8 000 Renault / Dacia, 2 461 Nissan et 44 Infiniti en VN et environ 6 300 VO.

 

Avec cette potentielle reprise qui pourrait être scellée le 1er août 2019, le groupe Altaïr atteindrait un volume de vente annuel proche des 12 000 unités Renault-Dacia, et ainsi entrer à nouveau dans le Top 10 des plus importants opérateurs de la marque au losange, sous réserve d'autres mouvements à venir. A la clé, il y a également un volume de vente sous pavillon du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi compris entre 17 000 et 17 500 unités, pour un chiffre d’affaires global de près d’un demi-milliard d’euros.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Circulation différenciée : entre inefficacité et inégalités

AAAData s’est penché sur le nombre de véhicules immobilisés en Ile-de-France suite à la mise en place de la circulation différenciée. Si environ la moitié du parc francilien est concerné, de fortes

Saikawa reconduit à la tête de Nissan, Senard joue l’apaisement

Les actionnaires de Nissan, dont Renault, ont approuvé le nouveau schéma de gouvernance du constructeur et reconduit Hiroto Saikawa, un temps menacé, au poste de président directeur général. Jean-Dominique

Arnaud Duffort réélu à la tête du groupement des concessionnaires JLR

A la tête du groupement des concessionnaires JLR depuis octobre 2017, Arnaud Duffort a été réélu pour un nouveau mandat.

Car Avenue se structure au Luxembourg

L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

Jean-Dominique Senard (Renault) :

Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page