Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
T-System veut sa part de la simulation de conduite automatisée

T-System veut devenir un fournisseur de solutions de simulation de conduite dans les centres de R&D.

T-System veut sa part de la simulation de conduite automatisée

La société d'ingénierie informatique allemande T-System a dévoilé une solution informatique qui prend pied sur le marché en forte croissance de la simulation de conduite.

 

Tous les ingénieurs en parlent. Tous les constructeurs impliqués dans le développement de l'automatisation des véhicules aussi. Il n'en fallait pas davantage pour motiver T-System. L'éditeur de solutions informatiques allemand, filiale du groupe Deutsche Telekom, a dévoilé un produit destiné à simuler la conduite, a-t-on appris ce 5 septembre par voie de communiqué. Un lancement aux allures de saisie d'opportunité, alors que la demande se fait croissance dans les centres de R&D.

 

Le logiciel d’interprétation et d’analyse des mégadonnées doit faciliter l'élaboration de nouveaux modèles et systèmes de conduite assistée, en dehors des pistes d'essai. T-System affirme avoir mis au point un procédé de compression et de préparation des informations collectées dans le monde réel qui permet de rendre 40 fois plus rapide son outil, par rapport aux références actuelles du marché. L'intérêt étant, que lorsqu'un fournisseur apporte des modifications au logiciel d'un appareil de contrôle, il ne sera plus nécessaire de soumettre de nouveau les prototypes à un nouvel essai sur route de 150 000 kilomètres pour valider son fonctionnement.

Copyright photo : Renault

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Prime à la conversion : les caisses sont vides !

Victime de son succès, le dispositif de la prime à la conversion semble bloqué. Alors que 100 000 primes avaient été budgétées par Bercy, plus de 250 000 demandes devraient être enregistrées

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page