S'abonner
Social

L’école des femmes

Publié le 3 septembre 2004

Par Alexandre Guillet
8 min de lecture
En s'ouvrant à la mixité en 1994, l'EPF s'est réfugiée dans un sigle, faisant le deuil de son ancienne appellation, l'Ecole polytechnique des Femmes. Depuis, l'école rassemble toujours un nombre élevé de jeunes filles puisque ces dernières représentent 33 % de ses effectifs. Pourtant, l'école...
En s'ouvrant à la mixité en 1994, l'EPF s'est réfugiée dans un sigle, faisant le deuil de son ancienne appellation, l'Ecole polytechnique des Femmes. Depuis, l'école rassemble toujours un nombre élevé de jeunes filles puisque ces dernières représentent 33 % de ses effectifs. Pourtant, l'école...
En s'ouvrant à la mixité en 1994, l'EPF s'est réfugiée dans un sigle, faisant le deuil de son ancienne appellation, l'Ecole polytechnique des Femmes. Depuis, l'école rassemble toujours un nombre élevé de jeunes filles puisque ces dernières représentent 33 % de ses effectifs. Pourtant, l'école...
...défend toujours cette spécificité et revendique son engagement pour la promotion des femmes dans les métiers scientifiques. Visite d'un petit temple surprenant et chargé d'histoire.

 En pénétrant dans les locaux de l'EPF, situés à Sceaux, à quelques encablures du fameux lycée Lakanal, vous percevez instantanément le parfum d'une histoire atypique. Avec l'arôme éthéré et irrégulier des grandes sagas. Avec l'effluve épicé d'un destin, d'une volonté. Dans la cour, un buste de femme dépasse son rôle d'hommage pour vous servir d'indice. Il y a aus[...]


Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle