S'abonner
Social

L'Anfa met en lumière le métier de conseiller client à l'après-vente automobile

Publié le 17 novembre 2021

Par Louis Choiset
2 min de lecture
Selon Pôle emploi, plus de 200 offres d’emploi de conseiller client à l'après-vente automobile sont actuellement à pourvoir en France. Afin de promouvoir ce métier encore impopulaire, une campagne est lancée par l'Anfa.
Plus de 200 offres d'emplois de conseiller client en après-vente sont à pourvoir.
Plus de 200 offres d'emplois de conseiller client en après-vente sont à pourvoir.

Les opportunités ne manquent pas pour la fonction de conseiller client à l'après-vente dans le secteur de l'automobile. D'après les chiffres de Pôle emploi, c'est aujourd'hui plus de 200 postes qui sont à pourvoir en France. Face à cette situation, l'Anfa choisit de réagir en lançant une campagne ayant pour but de mettre en avant ce métier et d'informer les demandeurs d'emploi.

 

" Le poste de conseiller client après-vente se situe à la croisée du commercial, de l’administratif et de la technique. Il fait le lien entre l’atelier de maintenance et le client. Il accueille et conseille les clients du service après-vente et gère toutes les activités visant le déclenchement des processus de remise en état du véhicule, la restitution des véhicules aux clients, la commercialisation de produits et de services " explique la responsable projets du service ingénierie des certifications de l’Anfa, Claire Calmes. En partenariat avec Pôle emploi, l'Anfa se charge de la diffusion d'une fiche métier et d'une série de quatre vidéos.

 

Une formation spécifique

 

Cette campagne est dédiée aux demandeurs d'emploi, aux individus en reconversion, mais aussi aux jeunes à la recherche d'orientation ou d'insertion dans le milieu professionnel. Pour ces derniers, il existe déjà une certification créée par l'Anfa : le titre de réceptionnaire après-vente option véhicules légers. Une fonction accessible dès le niveau Bac pro ou pour les titulaires d'un BTS dans le secteur de la maintenance, du commerce ou d'un diplôme équivalent. Pour préparer cette certification, il existe plusieurs types de contrats. En plus des dispositifs existants pour les demandeurs d'emploi, on compte les contrats d'alternance, d'apprentissage et de professionnalisation, mais aussi une formation continue ou une validation des acquis d'expérience.

 

"Cette certification est ajustée aux réalités du terrain et à l’évolution des métiers, elle répond donc parfaitement aux besoins des entreprises et garantit un très fort taux d’insertion professionnelle à l’issue de la formation" affirme Claire Calmes.

 

Déjà disponible dans huit régions de l'hexagone (Centre, Normandie, Hauts de France, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne / Franche-Comté, Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie), cette filière a formé 146 candidats en contrat en alternance, avec un taux de réussite de 95 % à l’examen et un taux d’insertion de 84 % en 2020.

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle