S'abonner
Industrie

La Collective filtres habitacle dévoile sa campagne de prévention

Publié le 3 décembre 2020

Par Nabila Albour
2 min de lecture
L’association, entité du Secur et de la Fiev, sensibilise les usagers au travers de vidéos sur les réseaux sociaux quant à l’importance de l’entretien du filtre d’habitacle pour purifier l’air du véhicule.
L'association recommande l'utilisation d'un filtre d’habitacle à charbon actif pour son pouvoir de rétention maximal face aux polluants.

 

Placé au cœur du dispositif de purification de l’air intérieur du véhicule, le filtre d’habitacle est l’objet d’une nouvelle campagne de prévention de la Collective Filtres habitacle, entité de l’association de la Fiev, le Secur (Service d'Études et de Conseils aux Usagers de la Route).

 

Et ce, afin de sensibiliser les usagers sur les désagréments et risques que peut occasionner un filtre d’habitacle encrassé et mal entretenu pour les occupants du véhicule. Aussi, l’entité du Secur renouvelle, à cet effet, sa campagne de communication annuelle "Respirez, vous êtes filtrés !" et la déploie exclusivement sur YouTube et Facebook.

 

Changer le filtre tous les ans ou tous les 10 000 à 15 000 km

 

Cette année, les internautes pourront découvrir une nouvelle vidéo institutionnelle et une série de courtes animations réalisées en motion design. Celles-ci mettent en scène les parents et leurs deux enfants confrontés aux différents désagréments au sein de la voiture familiale, tels que maux de tête, nausées, éternuements, baisse de vigilance ou encore réactions allergiques.

 

Par ailleurs, l’association rappelle qu’il est préférable d’opter pour un filtre d’habitacle à charbon actif dont les trois couches de matériaux lui confèrent un pouvoir de rétention maximal (barrage à 98 % des polluants). De plus, qu’il soit standard ou à charbon actif, elle recommande de changer le filtre d’habitacle tous les ans, ou tous les 10 000 à 15 000 km, en particulier en milieu urbain.

 

"Exposés à un contexte sanitaire suffisamment anxiogène et menaçant, nous n’avons nul besoin d’ajouter à l’épidémie de Covid-19 et aux virus saisonniers (grippe, gastro-entérite, bronchiolite…) d’autres risques allergiques et respiratoires qu’un filtre d’habitacle défectueux ou mal entretenu peut provoquer. C’est pourquoi, plus qu’à toute autre période de l’année, nous appelons les automobilistes à une grande vigilance cet hiver et focalisons notre nouvelle campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux, consultés quotidiennement par un grand nombre de Français", déclare Éric Burban, président de la Collective Filtres habitacle.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle