S'abonner
Distribution

La valeur n’attend pas le nombre des années

Publié le 9 décembre 2005

Par Tanguy Merrien
6 min de lecture
Gérald Richard est un distributeur moderne. Précurseur du commerce multimarque et par Internet, il envisage aujourd'hui d'investir dans l'enseigne "Zéro KM". Il estime inéluctable et souhaitable l'arrivée prochaine des fonds d'investissements dans la distribution automobile. Sans...
Gérald Richard est un distributeur moderne. Précurseur du commerce multimarque et par Internet, il envisage aujourd'hui d'investir dans l'enseigne "Zéro KM". Il estime inéluctable et souhaitable l'arrivée prochaine des fonds d'investissements dans la distribution automobile.
Sans...
Gérald Richard est un distributeur moderne. Précurseur du commerce multimarque et par Internet, il envisage aujourd'hui d'investir dans l'enseigne "Zéro KM". Il estime inéluctable et souhaitable l'arrivée prochaine des fonds d'investissements dans la distribution automobile. Sans...
...un petit concours de circonstances, Gérald Richard, dirigeant du groupe Amplitude, ne serait peut-être pas arrivé là où il est aujourd'hui. L'homme a commencé comme vendeur dans une concession Peugeot puis a rejoint en 1993 une concession Ford à Dijon, appartenant au groupe Ravet. "J'ai participé à l'évolution mais également à la construction du groupe. Celui-ci se trouvait en plein développement. Le dirigeant m'a rapidement confié la gestion de la plaque Champagne-Ardenne. J'y ai fait mes armes", explique Gérald Richard en guise de préambule. Mais le groupe Ravet décide alors de recentrer son activité et propose à Gérald Richard de reprendre à son compte la plaque qu'il dirigeait. "Le groupe a, en effet, été scindé en deux, j'ai alors repris les sites de Troyes, Auxerre, Chaumont et Romilly en 2002." Le groupe Amplitude était né. Gérald Richard une fois à la tête de ces sites s'applique à stabiliser les affaires tout en reprenant la marque Mazda "dans la foulée." Plus rien pendant deux ans et en 2004 tout s'accélère à nouveau. "En rentrant de vacances, je découvre une lettre de Kia sur mon bureau qui me propose d'ouvrir un site à Troyes. La marque y était inexistante depuis 4 ans." Enfin, récemment, en mars 2005, Land Rover et Volvo sont également tombées dans l'escarcel[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle