S'abonner
Constructeurs

Sergio Marchionne annonce un nouveau plan pour Alfa

Publié le 2 décembre 2013

Par Alexandre Guillet
2 min de lecture
Alors que la marque Alfa Romeo est très loin des objectifs qui lui étaient initialement fixés, Sergio Marchionne annonce qu'il dévoilera un nouveau plan stratégique mi-2014.

Entre le dossier Chrysler et le redressement de Jeep et de Maserati, les marques Fiat et Alfa Romeo font un peu figure de parents pauvres avec, comme point commun, des plans produits faméliques. Alors que Fiat peut encore tenter d'exploiter le filon 500 jusqu'à la corde, c'est particulièrement criant pour Alfa Romeo qui, hormis le stimulant véhicule "image" 4C (mais les volumes sont confidentiels), n'a que la Giulietta et la Mito à faire valoir. D'ailleurs, pour la première fois depuis... 1969 (!), Alfa Romeo pourrait boucler un exercice sous la barre des 100000 ventes...

Face à ce problème, Sergio Marchionne vient d'annoncer qu'il dévoilerait un nouveau plan stratégique à cinq ans pour la marque, vraisemblablement au début du deuxième trimestre 2014. Un plan stratégique qui concernera par ailleurs l'ensemble des marques du groupe. Alfa Romeo bénéficiera, d'une part, d'une nouvelle plate-forme et plusieurs nouveautés sont annoncées, notamment sur le segment des SUV. D'autre part, la marque devrait obtenir des moyens pour se développer à l'international (USA, voire Chine), afin d'atténuer sa trop forte dépendance au marché européen. La ligne directrice consistera à placer Alfa Romeo dans le sillage de Maserati, au sein d'un pôle Premium Maserati, Alfa Romeo, Abarth, placé sous la houlette de Harald Wester, épaulé par le Français Philippe Krief pour la technique.

Rappelons que, dans le plan stratégique datant de 2010, Alfa Romeo devait atteindre le cap des 500000 ventes en 2014, un objectif ensuite revu à la baisse (300000 unités) suite à de nombreux reports de lancements. L'objectif révisé laisse cependant les analystes plus que sceptiques et Ian Fletcher, du groupe IHS, estime ainsi que la marque pourrait se situer sous la barre des 80000 ventes l'an prochain. Il table ensuite sur une montée en puissance jusqu'à 240000 unités pour 2017 et 2018, avant un retrait aux alentours des 225000 unités en 2020. Bref, loin des objectifs encore évoqués par Sergio Marchionne et très loin des volumes promis au trio du Premium allemand.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle