S'abonner
Constructeurs

Le Royaume-Uni veut aussi des usines de batteries

Publié le 29 juin 2021

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
L'industrie automobile britannique a besoin de 60 GWh de capacité d'ici 2030 pour réussir son virage vers l'électrique. Nissan et Stellantis pourraient bientôt annoncer l'implantation d'usines de batteries.
Selon le SMMT, il faudrait une capacité de 60 GWh d'ici 2030 pour que le Royaume-Uni réussisse sa transition énergétique.
Selon le SMMT, il faudrait une capacité de 60 GWh d'ici 2030 pour que le Royaume-Uni réussisse sa transition énergétique.
  Alors que l'Allemagne, la France, la Pologne ou la Suède se sont déjà positionnés pour accueillir sur leur sol des usines de batteries, le Royaume-Uni fait, pour l'heure, figure de parent pauvre. Le SMMT, le CCFA local, plaide pour l'installation de capacités de production pour réussir la transition énergétique. Le syndicat affirme, dans son "plan" pour l'avenir du secteur au Royaume-Uni, que ce dernier a besoin de "60 gigawattsheures de capacité dans des giga-usines" de batteries d'ici 2030.   "Le passage aux véhicules électrifiés est le défi le plus important du secteur", assure l[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle