S'abonner
Constructeurs

L’avenir des VI selon DaimlerChrysler

Publié le 28 octobre 2005

Par Frédéric Marty
6 min de lecture
DaimlerChrysler part en croisade pour promouvoir ses nombreuses innovations en matière de sécurité et de protection de l'environnement dans le domaine des véhicules industriels. En cette année 2005, la division véhicules industriels de DaimlerChrysler se trouve en plein paradoxe....
DaimlerChrysler part en croisade pour promouvoir ses nombreuses innovations en matière de sécurité et de protection de l'environnement dans le domaine des véhicules industriels. 
En cette année 2005, la division véhicules industriels de DaimlerChrysler se trouve en plein paradoxe....
DaimlerChrysler part en croisade pour promouvoir ses nombreuses innovations en matière de sécurité et de protection de l'environnement dans le domaine des véhicules industriels. En cette année 2005, la division véhicules industriels de DaimlerChrysler se trouve en plein paradoxe....
...Avec 712 000 VI écoulés en 2004 et une progression de 30 % des ventes sur le premier semestre 2005, les résultats enregistrés constituent des records pour l'entreprise. Parallèlement, la recherche et le développement coûtent très cher à la firme germano-américaine, pour l'élaboration de systèmes qui ne rencontrent pas le succès commercial escompté. La clientèle qui achète des VUL, autocars et autres poids lourds reste en effet particulièrement attachée aux coûts de revient de ces engins et n'est pas prête à débourser le supplément qui lui permettra de s'offrir les dernières évolutions technologiques. Le meilleur exemple reste le pack sécurité (airbag conducteur, régulateur de distance, assistant de trajectoire et correcteur électronique de trajectoire Telligent) qui équipe seulement 5 à 6 % des Actros vendus. La solution pourrait évidemment passer par l'inclusion en série de ces systèmes comme c'est déjà le cas pour l'ESP sur les utilitaires légers mais incorporer la totalité de ces solutions augmenterait de façon conséquente les prix de base sur un marché particulièrement sensible au coût. Pour remédier à cette situation, DaimlerChrysler a compris qu'il fallait convaincre ses clients de l'intérêt de ses innovations technologiques. Faire rimer sécurité et protection de l'environnement avec rentabilité Même si le souci de sauver des vies ou de réduire les émissions polluantes devrait suffire à convaincre les acquéreurs, la réalité économique contraint la firme germano-américaine à développer des arguments beaucoup plus[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle