S'abonner
Constructeurs

L’auto fait son show

Publié le 17 septembre 2004

Par Frédéric Marty
4 min de lecture
Comme chaque année paire, Paris relaie Francfort pour accueillir le ban et l'arrière-ban de l'industrie automobile. Avec une soixantaine de premières mondiales annoncées, le rendez-vous de la Porte de Versailles pourrait offrir aux constructeurs des lendemains qui chantent dans un marché français...
Comme chaque année paire, Paris relaie Francfort pour accueillir le ban et l'arrière-ban de l'industrie automobile. Avec une soixantaine de premières mondiales annoncées, le rendez-vous de la Porte de Versailles pourrait offrir aux constructeurs des lendemains qui chantent dans un marché français...

...plutôt timide.


Que de chemin parcouru pour le Salon parisien depuis l'édition inaugurale de 1898 sur la terrasse du jardin des Tuileries : 140 000 curieux s'étaient alors déplacés pour voir de drôles de machines roulantes présentées par 232 exposants qui avaient dû subir comme test un trajet Paris-Versailles avant de passer les portes de cette première exposition. Cent six ans plus tard, le Salon de l'automobile devenu Mondial de l'automobile se place au premier rang international en termes de fréquentation avec près d'un million et demi de visiteurs et voit naître un nombre croissant de modèles sur ses moquettes. Vitrine de la production mondiale et reflet de la place occupée par l'automobile dans les sociétés modernes, cet événement dépasse aujourd'hui




FOCUS

Chiffres clés


  • 477 marques représentées
  • 80 nouveaux exposants
  • 60 premières mondiales
  • le cadre des simples amateurs et professionnels du secteur pour devenir un spectacle où le produit devient la star de mises en scène hollywoodiennes. Dans un marché français en recul de 1,3 % en données brutes sur les huit premiers mois de l'année par rapport aux résultats de 2003, quelques shows à l'américaine ne seront pas de trop pour doper les ventes. Bénéficiant cette année de seize jours d'ouverture au public dont trois week-ends, les constructeurs promettent de sortir l'artillerie lourde avec une soixantaine de premières mondiales pour marquer les esprits de visiteurs qui sont autant de clients potentiels. Parmi les grandes nouveautés attendues, on peut citer la Citroën C4, la Peugeot 1007, la Renault Modus, la Ford Focus II, la BMW Série 1 et sans doute quelques surprises. Sur les 477 marques représentant 27 pays, 80 nouveaux exposants font leur apparition à Paris cette année, au premier rang desquels figurent organismes bancaires et d'assurances ou écoles internationales de design. Quelques marques retrouvent aussi les halls de la Porte de Versailles telles Isuzu, Ssangyong, Mahindra ou Rolls-Royce, qui fête en 2004 son centenaire et présentera son récent modèle aux dessous germaniques. Comme tous les deux ans, professionnels de l'automobile et simples curieux découvriront les dernières innovations des constructeurs, équipementiers ou entreprises de service liées à l'automobile. Vous saurez tout sur les ultimes avancées en matière de véhicules particuliers, utilitaires, voitures sans permis, équipements, accessoires, design, carrosserie, engineering, matières premières, énergies nouvelles, assurances, financements ou location. Vous pourrez aussi essayer les derniers modèles de nombreux constructeurs en parcours urbain ou tester 4x4 et SUV sur une piste d'essai tracée spécialement. Pour répondre à toutes vos questions ou vous aider à trouver le stand que vous recherchez, des hôtesses interprètes vous renseigneront dans des points informations disséminés au sein des huit halls du Parc des Expositions. De plus, le logo de chaque exposant figurera sur la façade du hall qu'il occupera. Ces innovations ne seront pas de trop pour trouver son chemin, car l'ouverture du hall 5 rassemblant les véhicules utilitaires légers, certains carrossiers, plusieurs équipementiers et quelques médias, portera à 180 000 m2 la surface s'offrant aux semelles du visiteur. S'il vous reste un peu de temps pour vous distraire après ce marathon, vous pourrez sauter dans un kart ou admirer la Fiat 509 de Gaston Lagaffe et la Honda S800 de Spirou et Fantasio dans l'exposition rassemblant 40 voitures de héros de bande dessinée (hall 8). Avec cette thématique, la réalité rejoint donc les fictions de notre enfance, preuve, s'il en fallait une, que l'automobile est enracinée au plus profond de nos cultures. Ce sont d'ailleurs ces cultures qui s'exprimeront à travers leur créativité industrielle : de la plus astucieuse à la plus luxueuse, toutes les étoiles de la galaxie automobile illumineront les allées de ce Salon. Alors, qui a dit que l'automobile ne faisait plus rêver ?

    Frédéric Marty

    Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
    Partager :

    Sur le même sujet

    Laisser un commentaire

    cross-circle