S'abonner
Constructeurs

La Chine met aussi le cap sur l'électrique

Publié le 13 septembre 2017

Par Romain Baly
4 min de lecture
C'est en tout en cas l'un des grands projets de Pékin qui envisage d'interdire, à l'horizon 2040, la production et la vente de voitures à essence. De quoi accélérer le développement mondial de l'électrique.
  (AFP)   L'annonce s'avère bien plus importante qu'il n'y paraît. Si les projets tels qu'évoqués par les autorités chinoises restent flous, sans objectifs chiffrés ou date butoir, les conséquences d'une telle décision seraient considérables. Aussi ambitieux qu'ils soient, les objectifs de la France et du Royaume-Uni d'interdire les ventes de voitures thermiques à horizon 2040 ne peuvent pousser à eux seuls l'industrie à effectuer son aggiornamento, puisque chacun de ces marchés absorbe chaque année quelque deux millions de voitures neuves, une goutte d'eau à l'échelle mondiale.   En revanche, le marché automobile chinois, parti du néant il y a vingt ans, représente aujourd'hui 24,38 millions d'unités vendues par an, soit plus d'une automobile neuve sur quatre sur la planète. Et d'ici 2024, le cabinet AlixPartners estime que l[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle