S'abonner
Constructeurs

Ineos prépare le lancement du Grenadier

Publié le 29 septembre 2021

Par Jean-Baptiste Kapela
3 min de lecture
Les réservations du Grenadier, facturé 59 500 euros, ouvrent le jeudi 30 septembre 2021. Les premières livraisons sont attendues pour l'été 2022. En parallèle, Ineos annonce un partenariat avec Bosch Car Service pour l'après-vente.
Jim Ratcliffe, la patron d'Ineos, devant le Grenadier.
Jim Ratcliffe, la patron d'Ineos, devant le Grenadier.

Le Grenadier, le 4x4 inspiré du Land Rover Defender du groupe britannique Ineos, peut être réservé dès demain, le 30 septembre 2021. "Les clients qui ont affiché leur envie d’acheter un Grenadier devraient recevoir un mail pour réserver notre 4x4", explique Shashi Vaidyanathan, responsable régional France et Benelux d'Ineos. Selon lui, il y aurait au niveau mondial, 70 000 personnes intéressées par le Grenadier.

 

Fabriqués à Hambach en Moselle (57), les premiers véhicules de présérie devraient sortir d’usine en fin d’année. La France est le quatrième marché du groupe selon Klaus Hartmann, directeur des ventes et du marketing Russie et Europe d'Ineos Automotive. En mai, le groupe avait annoncé le report de la production à juillet 2022. Les premières livraisons devraient avoir lieu dans la foulée.

 

 

 

Par ailleurs, le groupe du milliardaire Jim Ratcliffe dévoile enfin le prix français de son tout premier véhicule : 59 500 euros TTC. À noter que celui-ci risque de potentiellement évoluer. Si sa version utilitaire à deux places échappe au malus de 40 000 euros prévu en 2022, sa version VP cinq places n’y coupera pas.Il y aura également dans la gamme des versions courte ou longue ainsi qu'un pick-up. Jusqu'ici, le Grenadier est motorisé, comme prévu, par des moteurs 6 cylindres BMW, essence et Diesel, mais Ineos précise que des études sont réalisées en ce moment pour peut-être proposer une version hydrogène, suite à un partenariat avec Hyundai.

Un partenariat avec Bosch Car Service pour l’après-vente

 

Pour la distribution, il sera possible d'acheter le Grenadier en ligne ou dans les cinq à huit points de vente potentiels qui se trouveront dans l’Hexagone. Il y en aura 70 en Europe. Pour ces points de représentation, Ineos n’a pas misé sur l’extravagance, mais plutôt sur la simplicité. "Nous voulons que l’ADN du véhicule transparaisse dans les points de distribution. Ils seront très basiques. Nous voulons aussi que les concessionnaires qui travaillent avec nous, maitrisent le langage du tout terrain", souligne le manager régional France Benelux d’Ineos. Mondialement, le groupe ambitionne 200 points de ventes et d’après-ventes en juillet 2022.

 

A lire aussi : Ineos se lance dans l'automobile avec le Grenadier

 

Pour l'après-ventes, le groupe britannique a signé un partenariat avec Bosch Car Service. Avec cette collaboration, Ineos veut profiter des 10 000 points de services situés dans 150 pays afin d’assurer une bonne couverture géographique. Le groupe souhaite que les clients ne soient jamais à plus de 50 km d’un atelier agréé. "Lorsque l’on devient propriétaire d’un Grenadier, c’est pour la vie. Nous voulons donc que ce produit soit unique, robuste et facile à réparer", affirme Chachi Vaidyanathan. Ainsi, les possesseurs du Grenadier auront accès à un outil digital pour pouvoir le réparer soi-même. Sous forme d’application, une interface vidéo 3D et des infos techniques donneront les instructions.

 

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle