S'abonner
Constructeurs

Ineos se lance dans l'automobile avec le Grenadier

Publié le 1 juillet 2020

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Le groupe britannique, propriété de Jim Ratcliffe, se lance dans l'industrie automobile avec le Grenadier, un 4x4 à l'ancienne ressemblant étrangement au Defender originel aujourd'hui disparu. L'investissement se monte à 1 milliard de livres et la production débutera fin 2021.
Ineos Automotive pense pouvoir vendre 25 000 Grenandier par an dans le monde.
Ineos Automotive pense pouvoir vendre 25 000 Grenandier par an dans le monde.
  Le Land Rover Defender, dans sa version originelle, n'est plus depuis 2016 et cela semblait manquer à Jim Ratcliffe, le patron d'Ineos. Le milliardaire a donc choisi, dès octobre 2017, de faire le sien même si lors d'une rapide présentation digitale à la presse, Dirk Heilmann, directeur général de Ineos Automotive, a indiqué que la source d'inspiration était davantage le concept de la Jeep Willys de 1941. Peut-être pour ne pas froisser JLR, mais personne n'est dupe. Toujours est-il que le designer, Toby Ecuyer, avait plutôt le Defender en tête. "Le cahier des charges était simple. Nous avons entrepris de concevoir un 4x4 moderne, fonctionnel et ultra-performant, pragmatique avant tout" a-t-il indiqué. "Un design facile à lire et sans ambiguïté sur le r[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle