S'abonner
Constructeurs

Citroën : Un conservatoire fort en gammes

Publié le 30 juin 2006

Par Frédéric Marty
8 min de lecture
Longtemps, Citroën a souffert d'amnésie. Le constructeur semblait avoir perdu la mémoire. Il aura finalement suffi de quelques hommes et d'une fierté retrouvée pour retrouver un passé encore vivant. Cette œuvre méritait bien un Conservatoire. Le bâtiment ne paie pas de mine....
Longtemps, Citroën a souffert d'amnésie. Le constructeur semblait avoir perdu la mémoire. Il aura finalement suffi de quelques hommes et d'une fierté retrouvée pour retrouver un passé encore vivant. Cette œuvre méritait bien un Conservatoire. 
Le bâtiment ne paie pas de mine....
Longtemps, Citroën a souffert d'amnésie. Le constructeur semblait avoir perdu la mémoire. Il aura finalement suffi de quelques hommes et d'une fierté retrouvée pour retrouver un passé encore vivant. Cette œuvre méritait bien un Conservatoire. Le bâtiment ne paie pas de mine....
...Situé sur l'immense parking de l'usine PSA d'Aulnay sous Bois, le Conservatoire Citroën reste discret. Fermé au grand public, ce lieu concentre pourtant toute l'histoire de la firme au double chevron. Il suffit de pousser une large porte pour découvrir des centaines de véhicules parfaitement alignés. Tous ont traversé le temps et bien des aventures avant de trouver la paix dans ce sanctuaire. "Avant l'ouverture du conservatoire en 2001, les voitures étaient dispersées entre le centre d'essai de La Ferté-Vidame, l'usine de Rennes, celle d'Aulnay sous Bois et dans un sous-sol de la rue Vasco de Gama, dans le 15e arrondissement de Paris", explique Denis Huille, responsable du patrimoine Citroën. Si des véhicules ont été conservés dès l'époque d'André Citroën, il faudra attendre plusieurs décennies avant que Jacques Wolgensinger, directeur des relations publiques de la marque pendant trente ans ne se préoccupe à nouveau de ce riche passé. Une deuxième étape importante est franchie avec l'arrivée de Jean-Martin Folz à la tête du groupe PSA. "M. Folz a demandé à voir la collection qui était stockée dans le 15e arrondissement et, avec le soutien de Pierre Peugeot, la décision de construire le Conservatoire fut prise", raconte Denis Huille. Le responsable du patrimoine veille donc aujourd'hui sur 370 voitures et plusieurs kilomètres d'archives commerciales et publicitaires. "Nous avons même la chance de posséder la main courante de l'usine depuis mai 1919, ce qui permet de donner aux collectionneurs qui en font la demande une attestation de date de sortie de leur véhicule". Faire vivre la collection Sur 6 500 m2, le conservatoire Citroën rassemble toute l'histoire de la marque. Les voitures de série côtoient ainsi des concept-cars, des véhicules restés à l'état de prototypes et des voitures de course. Au hasard de quelques allées, l'aventure resurgit avec les modèles qui ont vaincu les déserts, depuis la traversée du Sahara en 1922 au raid Berlingo de 1997. Sur ces 370 véh[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle