S'abonner
Constructeurs

C2, C3, Pluriel : les bonnes cartes de Citroën

Publié le 16 janvier 2004

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Fort de l'arrivée de nouveautés dans un segment porteur (C2 et C3 Pluriel), Citroën se sort avec succès d'une année automobile chahutée (+ 4,6 %). Le constructeur réalise une septième année consécutive de croissance. "Très bon" pour les volumes, "bon"...
Fort de l'arrivée de nouveautés dans un segment porteur (C2 et C3 Pluriel), Citroën se sort avec succès d'une année automobile chahutée (+ 4,6 %). Le constructeur réalise une septième année consécutive de croissance.
"Très bon" pour les volumes, "bon"...
Fort de l'arrivée de nouveautés dans un segment porteur (C2 et C3 Pluriel), Citroën se sort avec succès d'une année automobile chahutée (+ 4,6 %). Le constructeur réalise une septième année consécutive de croissance. "Très bon" pour les volumes, "bon"...
...pour la part de marché, "satisfaction modérée" pour la rentabilité. C'est ainsi que Claude Satinet, directeur général d'Automobiles Citroën, a qualifié l'année 2003 concernant trois principaux objectifs du constructeur. Si les résultats de PSA ne seront connus que le 11 février prochain, il est clair que la mauvaise tenue du marché européen (et notamment français) aura pesé sur la rentabilité des constructeurs. Malgré tout, Citroën, avec des ventes mondiales (véhicules particuliers et utilitaires) en hausse de 4,6 %, à 1,372 million d'unités, aura tiré son épingle du jeu. La France freine la croissance Par zone géographique, l'Europe de l'Ouest (17 pays) progresse de 2,7 %, à 1,104 million de véhicules, sur un marché en recul de 6 %. Le poids de la France (le quart des ventes de la marque) a nettement freiné la croissance en Europe. En effet, si la part de marché de Citroën progresse dans l'[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle