S'abonner
Constructeurs

Apple se lancerait dans les véhicules électriques dès 2024

Publié le 22 décembre 2020

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Apple semble avoir réactivé sa cellule véhicules électriques, véritable serpent de mer depuis 2014 avec le lancement de son projet Titan. Une commercialisation à l'horizon 2024-2025 serait envisagée, avec une promesse de rupture technologique sur les batteries.
Apple, dirigé par Tim Cook, envisagerait de lancer un véhicule électrique en 2024-2025.
Apple, dirigé par Tim Cook, envisagerait de lancer un véhicule électrique en 2024-2025.

 

Depuis 2014 et le début du projet Titan, on prête à Apple la volonté d'entrer sur le marché de la voiture électrique. Et cela pourrait se concrétiser en 2024. En effet, selon plusieurs sources contactées par Reuters, Apple souhaite produire un véhicules électrique équipé de ses propres technologies de batterie et de conduite autonome. Ce projet a été relancé en 2018 avec le retour d’un ancien d’Apple, Doug Field, qui a travaillé pour Tesla, ont déclaré deux sources. Le fabricant de l’iPhone a refusé de s’exprimer sur ses projets ou ses futurs produits.

 

Se lancer dans la construction automobile représente un défi logistique même pour un groupe comme Apple, même s’il dispose d’une énorme trésorerie et écoule chaque année des centaines de millions d’appareils électroniques assemblés à partir de composants venant de diverses parties du monde. Il a ainsi fallu 17 ans à Elon Musk pour faire de Tesla un constructeur durablement rentable.

 

"S’il y a une entreprise au monde qui a les ressources pour le faire, c’est probablement Apple. Mais en même temps, ce n’est pas un téléphone portable", a souligné un collaborateur ayant travaillé dans le passé sur le projet Titan. On ignore encore qui assemblerait des voitures Apple mais, selon les sources, le groupe californien devrait s’appuyer sur une entreprise partenaire pour construire les véhicules de sa marque. Il est en outre toujours possible qu’Apple se contente finalement de fabriquer un système de conduite autonome susceptible d’équiper des véhicules de constructeurs traditionnels, plutôt que de vendre des voitures sous sa propre marque, a expliqué l’une des sources.

 

Deux personnes informées des projets d’Apple ont aussi déclaré qu’ils pourraient être retardés par la pandémie de coronavirus, avec une production qui ne démarrerait pas avant 2025. Concernant la batterie, Apple prévoit de recourir à une conception "monocellulaire" inédite permettant de libérer de l’espace au sein de l’équipement et donc d’y intégrer davantage de matériaux actifs, ce qui augmenterait l’autonomie de la voiture, selon l’une des sources. Ces batteries pourraient aussi être des batteries dites lithium-fer-phosphate (LFP), moins exposées à une surchauffe et donc plus sûres que les autres batteries lithium-ion, a ajouté cette personne. "C’est le niveau supérieur", a déclaré cette source au sujet de cette technologie de batterie. "Comme la première fois que vous avez vu un iPhone." (avec Reuters)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle