Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Kantar Media Insights :

Kantar Media Insights : "L'industrie automobile ne se résume plus à être un constructeur"

La division Insights de Kantar Media a réalisé une étude d'un genre qui lui était inédit. Celle-ci se concentre sur le rapport entre la communication et la connectivité appliquée aux nouvelles formes de mobilité. Christophe Manceau, le directeur de la division Insights, revient sur cette initiative.

 

Que retenez-vous de cette première étude ?

CM. Nous avons essayé de dépoussiérer nos sujets d'analyse. Il est facile pour Kantar Media de faire une photographie des créations publicitaires, mais nous devons désormais aller plus loin. Nous nous devons d'explorer de nouveaux terrains. Cela nous permettra de mieux appréhender l'avenir et les conseils à prodiguer à nos clients.

 

Pourquoi se lancer maintenant ?

CM. Nous sommes convaincus que l'industrie automobile ne se résume plus à être un constructeur. Le monde parle désormais de Maas, c'est-à-dire d'un changement de paradigme en matière d'habitude de consommation des transports. Reste à savoir si les marques automobiles sont disposées et préparées à se retrouver sur la même plateforme que des solutions concurrentes, souvent conçues pour un service à forte fréquentation, et donc capables de fonctionner sur des places de marché de la mobilité.

 

Qu'avez-vous appris de cette première étude ?

CM. Nous avons appris que deux visions se font face. Celle des fameuses places de marché qui sont agnostiques et celle des services de mobilité, qui restent la propriété respective des marques automobiles. Se pose alors la problématique d'un effet de gamme de sorte à apporter différents niveaux de prestations, comme les véhicules se distinguent à ce jour par leurs qualités intrinsèques.

 

Sur le plan de la communication, qu'en est-il ressorti ?

CM. Nous retiendrons à quel point les marque sont entrées dans l'ère du véhicule à conscience environnementale. Et pour cause, il apparaît que les consommateurs affichent un fort attachement à cette notion de respect de la planète. L'esthétisme prime toujours dans la décision d'achat, mais l'environnement se hisse à la deuxième place, devant le bagage technologique.

 

Avez-vous quelques exemples ?

CM. Prenons l'exemple de Toyota. Après avoir préempté le sujet de l'hybride, la marque communique sur tout autre chose, notamment sur la mobilité. Dans les publicités, les messages concernent la congestion, la pollution et les solutions qui s'offrent aux consommateurs. Dans une autre mesure, nous pouvons citer les cas de Ford, Citroën ou encore BMW et Mercedes, dont les thématiques sont tournées vers la technologie et la connectivité.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Didier Berrezai reprend le groupe Fournis

Déjà titulaire du panneau Ford à Cherbourg (50), Didier Berrezai frappe un grand coup dans le réseau de l'Ovale Bleu en reprenant les affaires de Claude Fournis, historique distributeur de la marque

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page