Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
LinkedIn déploie son outil LinkedIn Salary en France

La France est le cinquième pays à profiter de LinkedIn Salary après les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l'Allemagne.

LinkedIn déploie son outil LinkedIn Salary en France

Le réseau social LinkedIn innove avec le lancement d'un nouvel outil permettant d'estimer le salaire d'un poste donné et d'analyser les facteurs qui impactent sur cette rémunération.

 

Déjà disponible aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et en Allemagne, LinkedIn Salary débarque en France. Le premier réseau social professionnel en France et dans le monde entend, grâce à cet outil, aider les professionnels français à prendre de meilleures décisions de carrière et à optimiser leur évolution salariale. Si le salaire représente la première motivation des professionnels en ce qui concerne leur carrière, et l’un des premiers aspects qui intéressent les candidats à un poste, il n'en reste pas moins difficile à estimer.

 

C'est la raison pour laquelle LinkedIn a lancé "LinkedIn Salary" afin de proposer des informations fiables et actualisées concernant l’estimation du salaire d’un poste donné et les facteurs qui influent sur cette rémunération. Avec cet outil, les professionnels peuvent découvrir les différents facteurs qui influent sur leur rémunération, notamment le lieu, le secteur, le niveau d’expérience, les indemnités supplémentaires, et en apprendre un peu plus sur l’entreprise au sein de laquelle ils souhaiteraient postuler.

 

"LinkedIn Salary est le meilleur outil de recherche que l’on puisse offrir aux professionnels pour déterminer le salaire auquel ils peuvent prétendre, abonde Fabienne Arata, directrice de LinkedIn France. Les professionnels français pourront maintenant approfondir leurs connaissances en matière de rétribution et préparer au mieux le moment tant redouté de la négociation." Bien préparer son entretien, être transparent sur ses propres compétences, avoir un chiffre précis en tête et ne pas avoir peur d'émettre une contre-proposition constituent des facteurs clés de réussite.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Paul-Henri Dubreuil :

Comme annoncé hier dans nos colonnes, le groupe Dubreuil récupère les sites de Chartres et Dreux, et signe ainsi son retour dans le réseau Citroën, marque avec laquelle il a créé la structure Claris

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page