Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Moov'in.Paris by Renault sort son application d'autopartage

Moov'in.Paris by Renault sort son application d'autopartage

Le service de mobilité parisien, imaginé par Renault et ADA, prend forme. Ce 28 septembre 2018, il s'est matérialisé par la mise à disposition de l'application mobile associée.

 

Le lancement des 120 Renault du service d'autopartage Moov'in.Paris by Renault avance à grands pas. Renault et Ada ont annoncé, le 28 septembre 2018, avoir ouvert au grand public l'application mobile qui servira d'interface d'utilisation. Elle est désormais disponible au téléchargement sur Apple Store et Google Play, ce qui permettra aux futurs clients de préparer le terrain en réalisant leur inscription. Une étape qui implique la fourniture de documents légaux, tels que le permis de conduire et une pièce d'identité.

 

Moov'in.Paris by Renault ne sera toutefois disponible qu'à partir d'octobre, selon les plans de déploiements arrêtés par le constructeur automobile et le loueur. Le parc sera composé de 100 Renault Zoé et 20 Renault Twizy. Des véhicules qui seront accessibles à Paris et dans le fief d'ADA, à Clichy (92), et qui ne seront rattachés à aucune place de stationnement ou borne de recharge spécifique.

 

En pratique, Renault fournit les véhicules, puis en assurera la maintenance et la réparation, tandis que le loueur, qui propose son expertise digitale grâce à son application dédiée à la location très courte durée, assurera les opérations d’enlèvement, de recharge, de nettoyage et de repositionnement des véhicules électriques.

 

Renault et ADA ont livré plus d'éléments sur le coût pour le consommateur. La facturation débutera dès que le client aura validé l'état des lieux, après s'être connecté au véhicule en Bluetooth. Les courses dureront dix minutes minimum au prix de 0,39 euro/minute de location. En fonction de l'appétence des utilisateurs pour le service d'autopartage appelé à compenser l'arrêt d'Autolib' en juillet dernier, Renault considérera l'opportunité d'ajouter des véhicules dans la flotte.

Copyright photo : DR

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Paul-Henri Dubreuil :

Comme annoncé hier dans nos colonnes, le groupe Dubreuil récupère les sites de Chartres et Dreux, et signe ainsi son retour dans le réseau Citroën, marque avec laquelle il a créé la structure Claris

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page