Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Sécurité routière : les conduites à risques des professionnels

Sécurité routière : les conduites à risques des professionnels

Les comportements à risques perdurent chez les automobilistes durant leurs trajets domicile-travail et leurs déplacements professionnels sur autoroutes, malgré les efforts de sensibilisation de la part des employeurs.

 

A l’occasion de la deuxième édition des "Journées de la sécurité routière au travail" qui se tiennent du 14 au 18 mai, l’association Prévention Routière et l’Asfa (Association des sociétés françaises d’autoroutes) ont mené l’enquête. Les deux partenaires ont dévoilé leur baromètre sur l’évolution des comportements des conducteurs lors des trajets domicile-travail et des déplacements professionnels sur autoroutes.

 

Le constat est plutôt saisissant. Si de réels progrès ont été constatés ces dernières années, les comportements à risques perdurent. On apprend tout d’abord que 29 % des automobilistes lisent des SMS et que 15 % en envoient lors des trajets domicile-travail. Cette pratique est encore plus répandue lorsqu’il est question des déplacements professionnels longs. Dans ce cas, 38 % des automobilistes admettent lire des SMS et 24 % en envoyer.

 

Les salariés sont également tentés de téléphoner au volant. Même si la tendance est à la baisse, ils sont encore 68 % à passer des appels lors des déplacements longue distance et 71 % à le faire entre leur domicile et leur bureau. Le baromètre ne précise pas si ces appels sont passés via Bluetooth, un équipement aujourd’hui largement répandu dans les véhicules d’entreprise.

 

La somnolence, risque majeur

 

Autre sujet préoccupant, la somnolence au volant. En effet, 62 % des automobilistes admettent avoir lutté contre le sommeil lors d’un trajet long sur autoroute. Cette proportion tombe à 42 % sur les déplacements domicile-travail. Plus inquiétant, 12 % des interrogés avouent avoir vécu un bref assoupissement ayant provoqué un accident, un incident ou un sentiment de danger immédiat.

 

Enfin, la vitesse. Les automobilistes ont le pied moins lourd lors des déplacements longs sur autoroute. Seulement 38 % d’entre eux disent dépasser les 130 km/h contre 60 % en 2013. Ils sont en revanche moins disciplinés lors des trajets domicile-travail puisque 45 % reconnaissent rouler au-delà des limitations de vitesses à cette occasion.

 

Ces conduites à risques seraient mieux prises en compte par les employeurs à en croire le baromètre. 18 % des automobilistes interrogés déclarent que leur entreprise a engagé des démarches de prévention du risque routier pour les déplacements professionnels longue distance. Cette part était de seulement 3 % à en 2013. Les trajets domicile-travail sont en revanche moins concernés par ces actions : 12 % des automobilistes ont été sensibilisés par leur employeur. De fortes disparités ont été constatées sur ce point selon la taille de l’entreprise.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Véhicules étendus : Bruxelles veut élargir l'accès des données

La Commission européenne vient d'annoncer qu'elle pourrait mettre en place une réglementation relative aux véhicules dits "étendus", si l'accès aux serveurs d'hébergement des données n'était pas suffisamment

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page