S'abonner
Social

Nouvelle équipe dirigeante pour Nissan

Publié le 4 mars 2005

Par Alexandre Guillet
3 min de lecture
Amené à partager son temps entre Renault et Nissan dès avril, Carlos Ghosn a présenté la nouvelle équipe qui présidera quotidiennement aux destinées de Nissan. A sa tête, Toshiyuki Shiga. L'échéance est connue : dès le mois de mai, Carlos Ghosn, président-directeur...

...général de Nissan, se retrouvera aussi à la tête de Renault. Une lourde charge de travail qui n'effraie pas ce stakhanoviste avisé, mais qui nécessite cependant quelques ajustements d'organisation. Tout en travaillant de concert avec Louis Schweitzer, actuel président-directeur général de Renault, pour remodeler l'organigramme du groupe, Carlos Ghosn vient donc aussi de dévoiler la nouvelle équipe dirigeante de Nissan. S'il a réaffirmé qu'il restait le numéro un, l'ultime décisionnaire, il a simultanément désigné Toshiyuki Shiga comme nouveau directeur général exécutif de la marque, c'est-à-dire comme garant de la gestion des affaires courantes d'icelle. Une promotion pour un fidèle, entré chez Nissan en 1976 et qui occupait le poste de directeur général responsable des opérations à l'étranger de la marque. Une récompense aussi pour celui qui a réussi à augmenter significativement les ventes de Nissan en Chine et en Asie du Sud-Est.

"Les décisions sur Nissan ne seront pas prises à Paris, pas plus que celles sur Renault ne seront prises à Tokyo"

Toshiyuki Shiga prendra officiellement ses fonctions le 1er avril et Carlos Ghosn a souligné que "ce changement de responsable d'exploitation ne devra pas se traduire par un ralentissement des activités", précisant qu'il s'agissait là "du défi proposé à monsieur Shiga". Il convient de souligner que Toshiyuki Shiga sera directement en charge du marché japonais, "un marché très complexe où nous devons combattre l'un des plus forts constructeurs du monde", indique Carlos Ghosn en faisant référence à la concurrence de Toyota. En revanche, Carlos Ghosn conserve la gestion directe des activités de Nissan aux Etats-Unis. "Ce n'est pas par manque de confiance envers mes équipes. Je fais simplement ce que j'ai annoncé", clarifie Carlos Ghosn. Idem pour la présentation des résultats financiers de Nissan. A partir d'avril, Toshiyuki Shiga pilotera Nissan avec le soutien de six adjoints : Itaru Koeda aux "affaires extérieures et relations avec le gouvernement, machines industrielles, et filiales", Tadao Takahashi, responsable production, chaîne d'approvisionnement et système d'information, Hiroto Sakaiwa pour l'Europe et les achats, Mitsuhiko Yamashita, responsable recherches, technologies et développement, Carlos Tavares pour le planning et la stratégie produits, et enfin Alain-Pierre Raynaud aux finances et au budget. Trois dirigeants sont donc sur le départ, Nobuo Okubo et Norio Matsumura faisant valoir leur droit à la retraite, tandis que Patrick Pelata doit rejoindre Renault. En clôture de cette présentation, Carlos Ghosn a voulu rassurer certains sceptiques en assénant que "les décisions concernant Nissan ne seront pas prises à Paris et les décisions concernant Renault ne seront pas prises à Tokyo. Cela n'a jamais été le cas et ne changera pas". Avant d'ajouter qu'il passerait 40 % de son temps à Tokyo, 40 % à Paris, et 20 % entre les Etats-Unis, l'Europe de l'Est, l'Asie du Sud-Est et l'Amérique du Sud. Un emploi du temps qui réclamera "une organisation stricte et un haut niveau de discipline", mais qui n'est selon lui nullement problématique.


Alexandre Guillet

Voir aussi :

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle