S'abonner
Industrie

Gulplug à la recherche de fonds pour son système de branchement automatique des VE

Publié le 12 février 2021

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Pour financer le développement industriel de la Selfplug, la technologie de branchement automatique des véhicules électriques, Gulplug se lance dans une levée de fonds de 2,5 millions d'euros.
Une large majorité de sondés à récemment fait part de son intérêt pour la technologie de branchement automatique de Gulplug.

 

Un mois après avoir accueilli son nouveau PDG, Henri Trintignac, qui aura pour objectif premier de nouer de nouveaux partenariats, la société Gulplug annonce sa volonté de boucler un tour de table. Destinée à financer la phase de pré-industrialisation de la technologie de branchement automatique des véhicules électriques, Selfplug, cette levée de fonds doit atteindre 2,5 millions d'euros.

 

"Ce nouveau tour de table a pour objectif d'amener la Selfplug à sa version pré-industrielle d'ici 12 à 18 mois. La preuve de concept de notre solution magnétique par conduction a été validée sur différents véhicules, notamment la navette Autonom Shuttle de Navya, désormais autonome de bout en bout jusqu'à son branchement, une première mondiale, a expliqué Henri Trintignac par voie de communiqué. "Nous poursuivons les programmes d'évaluation avec des équipementiers de premier rang et des constructeurs automobiles européens".

 

Pour parvenir à ses fins, Gulplug s'adresse aux fonds de capital-risque ainsi qu'aux fonds d'investissements d'entreprise, en particulier du secteur automobile. La société sollicite également les particuliers à travers un financement participatif de 500 000 euros sur Wiseed, dont la clôture est prévue fin mars.

 

A l'automne dernier, l'entreprise a commandé une étude consommateur réalisée par l'institut BVA. Celle-ci a confirmé l'intérêt et le potentiel de Selfplug auprès des possesseurs ou des futurs utilisateurs de véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables. En effet, 52 % des utilisateurs actuels et jusqu'à 71 % des futurs acquéreurs seraient prêts à en équiper leur véhicule et à leurs yeux, les constructeurs automobiles apparaissent comme les plus légitimes pour déployer cette solution.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle