S'abonner
Distribution

La filière des distributeurs indépendants menacée par le malus en mars 2020

Publié le 29 janvier 2020

Par Alice Thuot
5 min de lecture
Les VN commercialisés en France, importés de pays européens sans système de certificat électronique (e-CoC), pourraient bien écoper d'un malus salé à partir du 1er mars 2020. De quoi donner des sueurs froides aux distributeurs indépendants.
  La filière de la distribution automobile indépendante est en alerte : lundi 27 janvier, ces professionnels de l’automobile se sont rendus compte d’une réalité qui risque bien de venir perturber leur business. Comme chacun le sait, une nouvelle grille du malus, basée sur les niveaux d’émission de CO2 selon le cycle WLTP, sera mise en place en France, a priori le 1er mars 2020. A noter toutefois que le décret entérinant cette date n’a pas encore été publié et que des rumeurs bruissent sur une réelle application au 1er juillet 2020. Quoi qu'il en soit, rappelons que la mise en place de cette nouvelle grille de malus était conditionnée à la mise en œuvre du certificat de conformité électronique (e-CoC), ce qui a d’ailleurs provoqué plusieurs reculs de son application.   Or, seuls les véhicules neufs qu’un constructeur destine au marché français disposeront d’un e-CoC, alors que les autres Etats membres, à l’exception des Pays-Bas, ne se sont pas encore attelés à une tâche apparemment périlleuse. Résultat, tous les véhicules neufs acquis dans un autre Etat membre de l’Union européenne, que le constructeur ne d[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle