S'abonner
Distribution

Distribution automobile vers quel avenir ?

Publié le 1 décembre 2010

Par Jean-Marie Breuleux
5 min de lecture
La question doit être posée. En effet, notre mode de distribution a vu le jour au début du 20e siècle, et n’a pas évolué d’un iota depuis.
Prenons exemple sur la plus belle réussite de distribution sélective des 20 dernières années : la téléphonie portable.
Prenons exemple sur la plus belle réussite de distribution sélective des 20 dernières années : la téléphonie portable.
Après l’ère du concessionnaire exclusif que le constructeur allait chercher pour avoir une représentation de proximité sur le territoire, le mode de distribution a changé à l’aube des années 90 vers la création de groupe. Les constructeurs, échaudés par les risques financiers et l’attention nécessaire d’un réseau possédant une capillarité forte, ont mis l’accent sur la concentration des opérateurs. Le mot d’ordre était alors “big is beautifull”. L’avènement du règlement européen qui malgré les aspirations des marques, remettait en cause leur suprématie, fut habilement contourné par les “standards”. Cette mise en place a durablement fait changer le paysage de la distribution. Aujourd’hui, après la fameuse crise boursière, le monde de la distribution a cru éviter celle-ci en mettant en œuvre des opérations de promotions accompagnant les aides gouvernementales, résultat d’un lobbying sûrement nécessaire. Le résultat, et nous y reviendrons dans une prochaine chronique, amène la rentabilité des réseaux et des constructeurs dans des [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle