S'abonner
Constructeurs

La der à Montoya

Publié le 5 novembre 2004

Par Alexandre Guillet
3 min de lecture
Auteur d'un sans-faute au GP du Brésil, le Colombien quitte Williams sur une dernière victoire. Voilà bien longtemps que l'hymne colombien n'avait pas retenti sur un podium de Grand Prix. Exactement depuis le GP d'Allemagne 2003, symbole de la dernière victoire de Juan...
Auteur d'un sans-faute au GP du Brésil, le Colombien quitte Williams sur une dernière victoire. 
Voilà bien longtemps que l'hymne colombien n'avait pas retenti sur un podium de Grand Prix. Exactement depuis le GP d'Allemagne 2003, symbole de la dernière victoire de Juan...
Auteur d'un sans-faute au GP du Brésil, le Colombien quitte Williams sur une dernière victoire. Voilà bien longtemps que l'hymne colombien n'avait pas retenti sur un podium de Grand Prix. Exactement depuis le GP d'Allemagne 2003, symbole de la dernière victoire de Juan...

...Pablo Montoya. Auteur d'une prometteuse première ligne (2e temps derrière Barichello en 1'10''850) et d'une course brillante avec le record du tour à la clé (en 1'11''473, soit une moyenne de 217,038 km/h) au 49e des 71 tours, le bouillant Colombien offre un beau cadeau d'adieu à l'écurie Williams-BMW en s'imposant sans coup férir sur le circuit d'Interlagos. Beau cadeau dans la mesure où le rendez-vous brésilien, dernier de la saison, permet à l'écurie anglo-allemande de signer sa première et unique victoire 2004. Sans cette victoire de la d[...]


Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle