S'abonner
Constructeurs

Faut-il craindre la Chine?

Publié le 1 juin 2007

Par David Paques
14 min de lecture
Danger ou opportunités ? Bien souvent, quand il s'agit d'évoquer la Chine et son développement économique, nul ne semble enclin à user du compromis. Comme le reste de l'industrie locale, l'automobile ne déroge pas à la règle. Mieux encore, elle incarne cette évolution "techno-économique"...
...du pays qui force le respect des industriels occidentaux. Depuis le Salon automobile de Francfort 2005 et la présence inédite de constructeurs chinois sur un show européen, l'inconnue quant à l'évolution industrielle de l'automobile chinoise n'a jamais été aussi élevée. Où en est leur appareil de production ? Qu'en est-il de leur problème de qualité et de leur législation du travail ? Quand vont-ils commercialiser les véhicules en Europe ? Ont-ils les moyens de redessiner l'échiquier automobile international ? Autant d'interrogations qui traduisent ce formidable fantasme qui recouvre le potentiel chinois, en matière automobile notamment. "Le jour où la Chine s'éveillera, le monde tremblera", prédisait en son temps Napoléon. Voilà désormais quelques années que le monde tremble. Et les Chinois, eux, continuent d'avancer. En 2006, 7,3 millions de véhicules ont été produits en Chine et ce chiffre devrait atteindre les 10 millions d'unités d'ici 2010. La cartographie de l'industrie automobile locale s'en trouve ainsi modifiée. Un des plus importants carrefour commercial au monde Traditionnellement implantée dans la région de Shanghai, la production automobile s'est depuis éclatée. De nouveaux pôles sont ainsi apparus. Parmi eux, cette région que l'on nomme "Pearl River Delta". A l'embouchure du fleuve Zhu Jiang, le delta de la rivière des Perles forme un triangle entre Canton (Guangzhou), située en amont du fleuve, et les deux régions administratives spéciales que sont Hong Kong et Macao. Ce delta couvre une superficie de 41 700 km2 pour 48 millions d'habitants. Comme si les 80 % de la population française vivait en Aquitaine. Cette région est, désormais un des hauts lieux de l'industrie automobile. Notamment grâce aux implantations successives de constructeurs et équipementiers japonais. Honda a, par exemple, annoncé la construction d'une troisième usine dans le secteur. Nissan étend actuellement son site à Huadu. Quant à Toyota, la direction nipponne prévoit d'ouvrir une seconde usine après celle inaugurée en 2004 à Nansha, une zone de 544 km2 sur laquelle on retrouve pas moins de 24 fournisseurs de pièces automobiles, tels que Bridgestone, Yokohama, Denso ou Aisin. Nombre des 4 000 équipementiers présents dans le pays ont une implantation sur le delta. Prochainement, Hyundai devrait s'installer lui aussi à Canton, attirant de nouveaux fabricants d'équipements et de pièces détachées dans son sillage. En l'espace de dix ans, cette région est ainsi devenue incontournable dans le paysage automobile chinois. Selon Stephen Pan, directeur général de la Zone Economique de Nansha, un grand constructeur américain serait même en passe de planifier une implantation. Coût de la main-d'œuvre, facilités économiques avec Hong Kong (voir encadré), efficience logistique… l'attractivité de la région est tout à fait singulière. ZOOM Hong Kong : porte d'entrée vers la ChineFace à cette Chine, objet de tous les fantasmes et de toutes les peurs, Hong Kong se fait depuis longtemps appendice de Pandore. Pourquoi ? Parce que son administration rend la création d'entreprise beaucoup plus aisée que sur "Main Land" (nom donné à la Chine par les hongkongais). Parce que sa vitalité économique ouvre les portes de la Chine, toute la Chine. Formation du "groupe des 27", entreprises influentes du milieu automobile, fiscalité, maturité du marché, pro activité du gouvernement… Les avantages économiques séduisent les investisseurs. Taux d'imposition sur les sociétés de 17,5 %, non-imposition des divi[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle