Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Tesla se plaint des lenteurs de l'administration allemande

L'usine Tesla de Berlin, pourtant en construction, n'a toujours pas son permis de construire définitif.

Tesla se plaint des lenteurs de l'administration allemande

Alors que l'usine de Berlin doit être terminée d'ici l'été, le permis de construire définitif n'est toujours pas validé. Tesla se dit irrité par les lenteurs administratives qui vont aussi, selon lui, à l'encontre des objectifs climatiques du pays.

 

"Les obstacles dans le processus d'autorisation ralentissent la transformation industrielle" et créent le "risque que l'Allemagne rate ses objectifs climatiques", argumente le groupe californien dans un courrier dont l'AFP a obtenu copie jeudi 8 avril 2021. Se disant "irrité" d'être encore en attente du feu vert final pour ses travaux censés s'achever d'ici l'été, Tesla juge qu'en Allemagne "le cadre législatif pour les autorisations de projets industriels et d'infrastructure" est "en directe contradiction avec l'urgence de planifier et réaliser ces projets".

 

Tesla vise une production annuelle de 500 000 véhicules électriques dans la gigafactory, sa première en Europe, qui doit démarrer ses opérations dès juillet au sud-ouest de Berlin. Le constructeur américain bénéficie d'une procédure exceptionnelle, lui permettant de mener les travaux "à ses propres risques", moyennant le dépôt de cautions.

 

A lire aussi : Tesla dépasse ses objectifs au premier trimestre 2021

 

La délivrance du permis de construire est soumise à plusieurs procédures évaluant notamment l'impact environnemental du projet, alors que les organisations écologistes s'inquiètent des conséquences sur l'équilibre et les ressources en eau de cette zone très forestière. Plusieurs recours ont été déposés.

 

Une procédure moins complexe ainsi que plus numérique

 

Mais Elon Musk, le patron de Tesla, ne voit pas les choses de cette façon. Il soutient dans la lettre, datée du 7 avril, que l'usine contribue à la lutte contre le réchauffement climatique en encourageant la mobilité électrique. Et qu'à ce titre, elle devrait bénéficier d'une législation plus favorable.

 

Tesla va même jusqu'à faire cause commune avec l'association d'écologistes allemands Deutsche Umwelthilfe (DUH) : le constructeur a envoyé son courrier à la justice allemande en soutien de l'action lancée par DUH pour obtenir du gouvernement plus de mesures luttant contre le changement climatique. La lettre suggère plusieurs pistes de "réforme" comme une procédure moins complexe ainsi que plus numérique et rapide pour des projets reconnus comme "durables".

 

Pour le directeur de l'ONG DUH, cette "initiative inhabituelle" de l'entreprise d'Elon Musk est une "surprise" bienvenue. La prise de position de Tesla "donne des impulsions et des idées extérieures" pour une réduction de la bureaucratie, a expliqué à l'AFP Jürgen Resch. Les droits de recours des associations et citoyens doivent toutefois être protégés, a-t-il ajouté. DUH s'est fait connaître en Allemagne par sa bataille en justice contre l'Etat et les collectivités pour chasser des centres-villes les diesels très polluants, obtenant plusieurs interdictions. L'ONG n'est pas associée aux procédures des défenseurs de l'environnement visant l'usine Tesla. (avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Vincent Cobée, Citroën :

Avec la C5X, Citroën signe son retour sur le segment des grandes berlines, quatre ans après l'avoir quitté. Produite en Chine, comme la DS9, la C5X sera commercialisée en Europe à l'automne 2021.

François Larher, Audi :

En charge de l'activité occasion chez Audi France depuis octobre 2020, François Larher fait le point sur les dernières évolutions du label Audi Occasion:Plus et sur les ambitions de la marque aux anneaux

Renault affiche une part de marché en baisse mais se dirige vers des ventes saines

Renault continue de réorienter sa stratégie commerciale avec une baisse des immatriculations tactiques, ce qui explique sa part de marché en retrait depuis le début de l'année 2021. Une phase difficile

Le réseau Opel n’accepte plus les objectifs inatteignables !

Pour la première fois, le réseau Opel a affiché, en 2020, une rentabilité négative qui s'est encore fortement détériorée depuis le début de l'année. Michel Maggi, président du GNCO, va réunir

La Cour suprême autrichienne juge illégaux les contrats de distribution Peugeot

En Autriche, Peugeot vient de perdre en dernière instance face à un concessionnaire qui accusait le constructeur d'abus de position dominante. La Cour suprême de Vienne donne trois mois à Peugeot pour

Seres, l'autre marque chinoise qui veut se déployer en France

Seres, la marque chinoise appartenant à Dongfeng, poursuit son développement en France. Deux modèles électriques seront proposés en 2021 pour un objectif de 80 distributeurs sur le territoire.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page