Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La Renault 5 est de retour !

La future Renault 5 sera 100 % électrique.

La Renault 5 est de retour !

Parmi les 14 modèles que va lancer la marque Renault d'ici 2025, il y en aura un plus symbolique que les autres : la Renault 5. Elle sera 100 % électrique et Luca de Meo la promet abordable.

 

"Je connais par expérience ce que peut engendrer pour une marque le retour d'un modèle culte" a indiqué Luca de Meo en dévoilant le concept d'une R5 électrique. Il faut dire que le directeur général de Renault a été, dans une autre vie, le maître d'œuvre marketing du retour de la Fiat 500 en 2007. On connaît aujourd'hui le succès de ce modèle et son impact sur Fiat.

 

Pour marquer cette Renaulution, il fallait un symbole fort et ce sera donc la R5. Elle sera électrique "mais abordable" a souligné Luca de Meo qui a prévenu que "ce n'est que le début." Il faut dire que le plan produits pour la marque Renault est chargé d'ici à 2025 avec 14 lancements dont 7 seront 100 % électriques et 7 seront sur les segments C et D. Ces deux derniers segments devant représenter 45 % du mix des ventes en 2025.

 

Parmi les conséquences de cette réorganisation, Renault table sur un prix moyen en hausse de 5 000 euros en 2023 et de 7 000 euros en 2025. Toute la gamme au losange sera électrifiée et 80 % des modèles seront basés sur trois plateformes (CMF-B/EV, CMF-C/D, CMF-EV) et il subsistera 4 familles de moteurs (1 diesel, 1 essence et 2 EV, allant de 45 à 400 ch) contre 8 aujourd'hui. Mais revenons sur la R5.

 

Dessinée par les équipes de Gilles Vidal, un transfuge de chez PSA maintenant en charge du design de la marque Renault, cette R5 prototype "s’inspire d’un modèle culte de notre patrimoine, a-t-il indiqué. Ce modèle incarne simplement la modernité, un véhicule ancré dans son temps : urbain, électrique, charmant."

 

Pour l'heure, pas de date de lancement, mais pour bien coller à cet héritage, l'année 2022 serait la bienvenue car la R5 originelle a débuté sa carrière commerciale en 1972. Une renaissance 50 ans après. Comme une certaine Fiat 500.

 

Lire également : Luca de Meo promet la révolution chez Renault

Dacia va s'attaquer au segment C-SUV

Renault "Mobilizé" sur les mobilités

Alpine change de dimension

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault vise une légère croissance dans le véhicule d'occasion en 2021

Le réseau Renault a immatriculé 225 000 véhicules d'occasion en 2020, soit une baisse de 9 %. Un léger rebond est toutefois attendu pour cette année. Les électriques joueront de leur influence dans

Le groupe Volkswagen manque son objectif CO2 de 0,5 g

Malgré des ventes de modèles électrifiés multipliées par plus de quatre, le groupe Volkswagen n'a pas atteint son objectif CO2 en 2020. Il rate, avec le pool qu'il avait constitué, la cible de 0,5 g en affichant

Volvo France vise 20 000 livraisons en 2021

Porté par ses modèles hybrides rechargeables, Volvo Car France veut renouer avec la croissance en 2021. Il vise 20 000 livraisons, dont 55 % de PHEV. L'année sera aussi synonyme d'un engagement encore

Qui sont les nouveaux cadres du groupe Stellantis ?

Jean-Philippe Imparato chez Alfa Romeo, Linda Jackson chez Peugeot, Thierry Koskas à la vente et au marketing du groupe… Retrouvez l'organigramme complet de Stellantis par marque, région et fonction

Luca de Meo promet la révolution chez Renault

Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page