Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Porsche à peine impacté par la crise en 2020

Porsche a vu ses ventes baisser de 3 % dans le monde en 2020.

Porsche à peine impacté par la crise en 2020

Le constructeur allemand a enregistré une baisse de seulement 3 % de ses ventes l’an passé, à 272 162 unités. Une performance qualifiée de satisfaisante par ses dirigeants.

 

Alors que la plupart des marques automobiles ont vu leurs ventes s’effondrer en 2020, en raison de la crise sanitaire, Porsche a tenu bon. Le constructeur allemand, roi de la rentabilité, a une nouvelle fois fait preuve de sa solidité avec une activité mondiale en recul de seulement 3 %, à 272 162 unités.

 

Le record de 2019 (280 800 ventes) n’a pas été battu mais les dirigeants font malgré tout part de leur satisfaction, à l’image de Detlev von Platen, membre du directoire de Porsche AG en charge des ventes et du marketing : "La crise sanitaire fut un grand défi à surmonter à partir du printemps 2020. Néanmoins, nous avons pu maintenir un niveau de livraisons relativement stable sur l'ensemble de l'année. Notre gamme de produits récemment renouvelée et attrayante, le lancement réussi du Taycan, première Porsche entièrement électrique, et l’aura de notre marque - tout cela a contribué à ce résultat positif malgré ces temps difficiles."

 

-17 % en Allemagne

 

C’est dans la zone Asie-Pacifique, et plus particulièrement en Chine, que Porsche a réalisé sa meilleure performance de l’année. Ses ventes dans la région ont progressé de 4 %, à 121 641 unités, la Chine accaparant à elle seule près de 89 000 unités (+3 %). Une demande locale qui n’a pas permis de combler les pertes enregistrées en Amérique du Nord (69 629 unités, -8 %) et en Europe (80 892 unités, -9 %). Porsche a été particulièrement impacté sur son marché domestique, l’Allemagne, où ses volumes ont plongé de 17 %, à 26 152 unités. En France, 4 878 ventes ont été réalisées, un total en baisse de 12,5 %, avec un mois de décembre prolifique à plus de 1 100 unités.

 

En termes de modèles, Porsche annonce avoir livré 20 015 Taycan, sa sportive électrique, et ce en dépit d’un arrêt de production de six semaines au printemps, pile dans la phase de lancement sur de nombreux marchés. Le modèle le plus prisé dans le monde a été la Cayenne avec 92 860 unités, loin devant la 911 (34 328 unités) et la gamme 718 (21 784 unités).

 

La confiance reste de mise pour l’année 2021 même si aucun objectif n’est avancé. Detlev von Platen se contente d’évoquer la poursuite de "notre offensive produit (…) qui comprendra entre autres de nouvelles versions du Taycan". Le dirigeant parle également d’une "année qui sera caractérisée par de nouvelles expériences uniques avec la marque Porsche."

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault vise une légère croissance dans le véhicule d'occasion en 2021

Le réseau Renault a immatriculé 225 000 véhicules d'occasion en 2020, soit une baisse de 9 %. Un léger rebond est toutefois attendu pour cette année. Les électriques joueront de leur influence dans

Le groupe Volkswagen manque son objectif CO2 de 0,5 g

Malgré des ventes de modèles électrifiés multipliées par plus de quatre, le groupe Volkswagen n'a pas atteint son objectif CO2 en 2020. Il rate, avec le pool qu'il avait constitué, la cible de 0,5 g en affichant

Volvo France vise 20 000 livraisons en 2021

Porté par ses modèles hybrides rechargeables, Volvo Car France veut renouer avec la croissance en 2021. Il vise 20 000 livraisons, dont 55 % de PHEV. L'année sera aussi synonyme d'un engagement encore

Qui sont les nouveaux cadres du groupe Stellantis ?

Jean-Philippe Imparato chez Alfa Romeo, Linda Jackson chez Peugeot, Thierry Koskas à la vente et au marketing du groupe… Retrouvez l'organigramme complet de Stellantis par marque, région et fonction

Luca de Meo promet la révolution chez Renault

Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page