Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le plan hydrogène est lancé

Le gouvernement vient de lancer deux appels à projets dans le cadre de son plan pour l'hydrogène décarboné, présenté le 8 septembre 2020.

Le plan hydrogène est lancé

Le gouvernement vient d'ouvrir deux appels à projets dans le cadre de son plan hydrogène. Le premier est principalement destiné aux entreprises alors que le second se concentre plutôt sur les collectivités pour créer des écosystèmes.

 

La production d'hydrogène décarboné est un enjeu majeur pour l'avenir et l'Europe, comme la France, ne veulent pas manquer, une nouvelle fois, un tournant important. Le gouvernement français, dans le plan de relance de 100 milliards d'euros, avait prévu une enveloppe de 7 milliards d'euros d'ici 2030, pour le futur de l'hydrogène en France. Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Bruno le Maire, ministre de l’Economie, avaient présenté la feuille de route le 8 septembre 2020.

 

Aujourd'hui, les premières choses concrètent débutent. Le gouvernement vient ainsi de lancer deux appels à projets qui constituent la première étape du développement d'hydrogène décarboné. Le premier appel d'offres est baptisé "briques technologiques et démonstrateurs". Selon le gouvernement, il est "financé par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) de l’Etat et opéré par l’Ademe, s’adresse principalement aux entreprises. Il vise à développer ou améliorer les composants et systèmes liés à la production et au transport d’hydrogène et à ses usages tels que les applications de transport ou de fourniture d’énergie, ou encore à concevoir et développer de nouveaux véhicules notamment pour le transport routier de marchandises et le ferroviaire. Il pourra également soutenir des pilotes et démonstrateurs d’envergure (supérieur à 20MW) sur le territoire national, permettant à la filière industrielle de l’hydrogène de développer de nouvelles solutions et de se structurer."

 

Ce premier volet s'adresse aux entreprises "pour des projets menés seul ou en partenariat avec d’autres entreprises et/ou acteurs de la recherche, pour des projets d’innovation d’un montant minimum de 2 à 5 millions d’euros selon les axes visés dans l’appel à projet."

 

Le second appel à projets, baptisé "Ecosystèmes territoriaux hydrogène" sera porté par l'Ademe dans le but de soutenir "des investissements de production et de distribution d’hydrogène renouvelable ou décarboné, pour des usages industriels et en mobilité, en particulier dans le domaine des utilitaires et des transports lourds (collectifs ou de marchandise). Il vise à faire émerger des consortiums réunissant sur un même territoire des collectivités et des industriels pour porter des écosystèmes de grande envergure favorisant des économies d’échelle." Sans doute que le programme Zero Emission Valley dans la région Auvergne-Rhône-Alpes pourrait être un bel exemple. Sont visés ici les "collectivités et entreprises, souhaitant s’investir dans la production et la distribution d’hydrogène, ainsi que dans les usages industriels et en mobilité."

 

Pour ceux rentrant dans la catégorie "Briques technologiques et démonstrateurs", les candidats ont, au fil de l'eau, jusqu'au 31 décembre 2022 pour déposer leurs projets. Le dépôt se fait sur le site de l'Ademe avec ce lien.

 

Pour ceux destinés aux "Ecosystèmes territoriaux hydrogène", trois dates de dépôts ont été retenues : les 17 décembre 2020, 16 mars 2021 et 14 septembre 2021. Voici le lien pour déposer les projets.


 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ouverture des commerces : un espoir pour le 28 novembre 2020

Le gouvernement a réuni les fédérations pour envisager la prochaine ouverture des commerces, selon des règles sanitaires strictes. Le CNPA estime que les discussions vont dans le bon sens. Pour l'instant,

Affaire Hory contre PSA : la Cour de cassation ordonne la reprise du contrat de DOPRA

La Cour de cassation vient d'annuler l'arrêt de la cour d'appel de Rennes, qui ordonnait la résiliation du contrat entre la plateforme de pièces de rechange du groupe Hory et PSA. Résultat : le constructeur

Jacques-Edouard Daubresse bientôt directeur de DS France

Selon nos informations, la direction générale de DS France devrait prochainement être confiée à Jacques-Edouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA.

Le groupe Amplitude va ouvrir quatre sites MG

L’opérateur deviendra l’un des premiers investisseurs privés représentant MG. Quatre concessions devraient ouvrir leurs portes d'ici la fin de l'année 2020, en Seine-et-Marne et dans l'Oise.

Confinement : les règles du commerce restent inchangées jusqu’au 1er décembre 2020

Sans grande surprise, Jean Castex, Premier ministre, a annoncé, suite au Conseil de défense, le maintien des règles actuelles du confinement et la fermeture des commerces non essentiels, dont l'automobile,

Bridgestone dit non au plan de continuation proposé par l'Etat

Le scénario présenté par le gouvernement pour sauver l'usine de Béthune n'a pas été approuvé par Bridgestone qui confirme donc la fermeture. Les pouvoirs publics veulent toutefois trouver une autre

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page