Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Pas de salon de Genève en 2021

En marge de l'annulation de l'édition 2021, les organisateurs ont également confirmé qu'une vente du salon était en discussion.

Pas de salon de Genève en 2021

Déjà annulé en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, le rendez-vous automobile helvète n'aura pas lieu non plus l'an prochain. Les organisateurs ont confirmé la nouvelle, justifiant leur choix par un contexte toujours trop incertain et des difficultés financières.

 

Le GIMS passe son tour. Tandis que l'édition 2020 du rendez-vous génévois n'a pas pu avoir lieu en mars dernier alors que la crise sanitaire n'en était qu'à ses prémices en Europe, celle prévue en 2021 connaîtra un sort identique. Dans un communiqué, le Comité et le Conseil de Fondation du Salon International de l'Automobile indiquent avoir "renoncé à organiser une manifestation en 2021 pour des raisons évidentes : suite à un sondage, la majorité des exposants a indiqué qu'elle ne participerait probablement pas à une édition 2021 et qu'elle favorisait une prochaine édition en 2022".

 

Ce manque d'intérêt se corrèle aussi avec les incertitudes, même à une échéance aussi lointaine, quant à la tenue de ce type d'évènement. "Il n'est pas certain que la situation sanitaire permette l'organisation d'un événement regroupant plus de 600 000 visiteurs et 10 000 journalistes au printemps prochain", indique l'organisation.

 

Une perte de 10 millions d'euros

 

Mais un autre facteur justifie aussi cette décision et celui-ci laisse planer une ombre encore plus orageuse au-dessus du salon. Après l'annulation de mars dernier, les organisateurs avaient immédiatement demandé au canton de Genève un soutien financier pour couvrir les pertes causées, estimées à 11 millions de francs suisses (10 millions d'euros), et pour préparer une nouvelle édition. Début juin, les autorités genevoises avaient approuvé un prêt de 16,8 millions de francs suisses.

 

Les organisateurs du salon ont toutefois décidé en mai 2020 de refuser ce prêt car ils n'auraient pas pu faire face à la première échéance de remboursement en juin 2021. En outre, ce prêt était également soumis à la condition que le salon soit organisé en 2021. Ce qui n'aura pas lieu. Le communiqué indique également que les organisateurs envisagent de vendre le Salon au Palais des Expositions et des Congrès de Genève (Palexpo). (avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Hyundai : le pari payant de l'électrification

Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

Ivan Segal, Renault :

En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

PSA Retail ferme 11 sites sur sa plaque parisienne

La filiale de distribution du groupe PSA annonce une réorganisation de sa présence en région parisienne. 11 sites seront fermés et les salariés redéployés dans les 25 succursales en périphérie

Peugeot condamné en Autriche pour abus de position dominante

Le tribunal des ententes de Vienne a condamné Peugeot pour abus de position dominante et restriction de la liberté de prix, face à un concessionnaire de la marque. Le constructeur devrait faire appel

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page