Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les start-up de la mobilité forment le 19e métier du CNPA

Le bureau de l'Alliance des mobilités réuni autour de Julien Honnart (au centre), lors de la présentation, le 7 mai 2019.

Les start-up de la mobilité forment le 19e métier du CNPA

Une nouvelle branche pousse au CNPA. Sous la présidence de Julien Honnart, le fondateur de Klaxit, elle représentera les start-up françaises de la mobilité. Une nouvelle entité dont les challenges sont nombreux.

 

Le CNPA a enfin trouvé la bonne formule. Le syndicat des professionnels de l'automobile est parvenu à créer cette branche propre aux start-up de la mobilité. Ce 19e métier au sein du CNPA porte le nom d'Alliance des mobilités. Il a été placé sous la présidence de Julien Honnart, le fondateur de Klaxit, la société spécialisée dans le covoiturage du quotidien.

 

"Nous mettons fin au cloisonnement pour créer une dynamique de fédération autour de l'innovation, s'est félicité Xavier Horent, le délégué général du CNPA. Il ne s'agit pas défaire un coup mais bien d'accompagner dans la durée un mouvement de fond". Au lancement de l'Alliance des mobilités, ce sont donc une cinquantaine d'entreprises qui ont pris le parti de rejoindre le CNPA. "Durant les Assises de la mobilité, nous avons remarqué que beaucoup de start-up étaient sollicitées, mais sans logique d'intérêt général", souligne Xavier Horent.

 

Rendre visible et défendre une position commune, tel sera le premier rôle de la nouvelle branche de métier du CNPA. Un challenge jugé prioritaire alors que la Loi Mobilités est en passe de livrer sa version définitive, bouleversant le paysage français. "Nous dévons aussi faire comprendre au plus grand nombre la conception de nos modèles économiques, l'utilisation qui est faite des données numériques et faire prendre conscience de la nécessité de structurer la filière pour résister à la concurrence étrangère", liste Julien Honnart.

 

"Nous positionner sur les mobilités du quotidien"

 

L'Alliance des mobilités ne tourne pas le dos à l'existant. France Auto Tech et France Digitale seront invitées à collaborer sur des dossiers, dans une logique de synergie. La branche des métiers de la mobilité partagée, présidée par Robert Ostermann, continuera de réunir les loueurs de courte durée ayant fait évoluer le périmètre de leurs offres. Le CNPA souhaite créer un espace de solution, soit une structure au sein de laquelle les échanges seront possibles entre les branches.

 

L'Alliance des mobilités ira cependant plus loin que les autres associations. Le CNPA prévoit de forger des relations étroites avec les pouvoirs publics. "Après les élections municipales de 2020, les années qui suivront seront déterminantes pour ancrer les nouvelles solutions de mobilité sur les territoires", soutient Xavier Horrent. Et Julien Honnart de rebondir : "Nous voulons nous positionner sur les mobilités du quotidien avec une vision locale et terrain, en accord avec les pouvoir publics et dans le but d'optimiser les ressources existantes".  

 

La création de cette branche soulève forcément des questions alors que des start-up de premier plan ont récemment cessé leur activité. Le CNPA va commencer à collecter des données pour établir des rapports statistiques et permettra un meilleur suivi à grande échelle des problématiques des jeunes pousses. "Il y un besoin d'observation et de compréhension des points critiques", reconnait le délégué général.

 

Alliance des mobilités en détail :

 

Bureau :

Président : Julien Honnart (Klaxit) 

Trésorier : Eliette Vincent (Cocolis)

Affaires publiques et communication : Sviatoslav Beysens (Drivy)

Connexion Territoires / métiers : Jean-Baptiste Schmider (Citiz)

Evénementiel : Fabrice Caltagirone (Fidcar)

Labellisation : Thibault Sarrazin (Convoicar)

 

Sept verticales métier :

Micro-mobilités : Stéphane Mac Millan (Flash)

2 roues motorisées : Céline Dubois (Cityscoot)

Autopartage : Sviatoslav Beysens (Drivy)

Covoiturage : Julien Honnart (Klaxit)

Mobilités des biens : Claire Cano-Houllier (Expedicar)

Aftermarket : Alexis Fréjean (Vroomly)

Mobilité connectée : Christophe Meunier-Jacob (Eiver)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Essence et SUV rendent le malus plus lucratif que jamais

Jamais le malus n’avait autant rapporté depuis sa création. Les effets croisés d’un dispositif plus sévère et de la montée en puissance des véhicules essence, dont les SUV, ont boosté les recettes.

Kroely transforme sa concession Mercedes de Mulhouse

L'opérateur alsacien est le deuxième en France, après Como, à inaugurer les nouveaux standards Mercedes-Benz, dans sa concession de Mulhouse. Au programme : parcours client repensé et processus d'achat

Le groupe Dugardin se renforce avec Ford dans le Pas-de-Calais

Le distributeur vient de notifier à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter le groupe Delesalle, ajoutant à son réseau Ford cinq concessions et une agence, principalement situées

Marc Lechantre, PSA :

Fin annoncée des multiples labels VO dans les points de vente. Le groupe PSA va progressivement s'appuyer sur deux références, à travers l'Europe, dont le nouveau Spoticar. Décryptage de la stratégie

Jean Lain s’investit dans le développement de l’hydrogène

Le distributeur, représentant notamment Toyota et Hyundai, s’est engagé dans le projet Zero Emission Valley. Son but : créer un réseau de stations hydrogène dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

RRG lance une usine à préparer les VO dans le Nord

La préparation et le reconditionnement des VO font l'objet de toutes les attentions. Depuis quelques semaines, RRG a ouvert une Factory VO dans le département du Nord.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page