Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les voitures de luxe ont la cote

Les voitures de luxe ont la cote

Qui a dit que l'univers automobile était toujours plus pragmatique ? Au regard des résultats des différents constructeurs, le monde des voitures de luxe a encore de beaux jours devant lui. Panorama des résultats.

 

A en croire les chiffres de ventes des constructeurs de voitures de luxe, le cercle des passionnés devient de plus en plus large à travers le monde. Avec, comme résultat, des croissances records pour certaines de ces marques, qui viennent de dévoiler leurs chiffres.

 

Lamborghini

L’exemple le plus saisissant est bien celui de Lamborghini. Le constructeur italien a vu ses ventes bondir de 51 % sur un an, battant ainsi un nouveau record avec 5 750 unités écoulées dans le monde. Avec cette nouvelle croissance, le constructeur comptabilise sa 8e année consécutive de hausse. Ainsi, le volume de vente de l’Italien aété multiplié par plus de quatre depuis 2010. L’Europe-Moyen-Orient-Afrique a représenté son principal marché avec 2 497 véhicules soit une hausse de 69 %, suivie de l'Amérique (1 952, + 46%) et de l'Asie Pacifique (1 301, + 30%).

 

Record rendu possible notamment pas un modèle, son SUV, venu porter les ventes. L’Urus, commercialisé à partir de l’été 2018, a représenté pas moins de près de 31 % des ventes totales. Des chiffres qui confortent la marque dans son objectif d’atteindre 7 000 exemplaires vendus à l’année. 2019 devrait donc être une année prometteuse pour Lamborghini qui a confirmé les perspectives positives pour l'exercice, et ce, « malgré l'incertitude politique persistante au niveau européen et international. Les indicateurs économiques clés restent, dans leur globalité, positifs, même si moins previsibles », a noté le groupe.

 

Rolls-Royce

Autre preuve, celle apportée par Rolls-Royce : la marque britannique, grâce à une croissance de 22 %, a réalisé un volume record depuis ses 115 années d’existence. En volume, cela se traduit par 4 107 unités, avec une hausse dans toutes les régions du monde. Le continent américain est resté son principal marché avec 30% des ventes. Le constructeur attribue sa croissance au succès, en particulier au Royaume-Uni, à la Phantom, dont le nouveau modèle a commencé à être livré début 2018. La Ghost est restée, de son côté, le modèle plus vendu de la marque.

 

Pour 2019, la marque préfère cependant rester prudente en raison du Brexit et du scénario potentiel de sorti du Royaume-Uni sans accord. Avec des dommages collatéraux à la fois sur les ventes, alors que le pays représente 10 % du volume global, mais aussi sur la production. D’ailleurs, dans un récent entretien à l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche, le directeur général de Rolls-Royce, Torsten Müller-Ötvös, annonce que son usine de Goodwood dans le sud de l'Angleterre fermera deux semaines début avril afin d'éviter tout problème dans la chaîne d’approvisionnement. Malgré ces difficultés, le patron a toutefois exclu auprès de la presse britannique tout départ du Royaume-Uni de la marque

 

McLaren

Une autre croissance significative est à mettre au crédit de McLaren. Preuve en chiffres : en 2018, le constructeur a écoulé 4 806 voitures dans le monde, soit un bond de près de 44 %. Le constructeur a ainsi explosé son record de ventes annuelles en 2018. Si l’Amérique du Nord est resté le premier marché en pesant un tiers des immatriculations, via une croissance de près de 50 %, les ventes ont parallèlement bondi en Chine, avec une progression de 122 % et une part de marché de 7 %. Le développement plutôt intense de la gamme n’est pas étranger au succès de la marque.

 

« En 2018, nous avons mis au point notre offre de produits la plus large, en lançant des véhicules différenciés comme la 600LT et les deux premières voitures de notre plan Track25 sous les formes de la Speedtail et de la 720S Spider », a expliqué Mike Flewitt, le patron de la marque. Et le constructeur se veut optimiste pour 2019, doté d’un carnet de commandes important. Objectif annoncé : atteindre le cap de 6 000 unités vendus d’ici 2025.

 

Porsche

La marque allemande n’a pas été en reste en 2018, même si sa croissance demeure moins spectaculaire que ses concurrents. L’année passée, grâce à une progression de 4 %, la marque a livré 256 255 véhicules à travers le monde en 2018, un nouveau record. Modèle ayant enregistré la plus forte hausse, la Panamera, qui, grâce à une progression de 38 % des immatriculations a culminé à 38 443 unités. La 911 a également enregistré une croissance à deux chiffres : malgré le lancement de la nouvelle génération de 911, le nombre de véhicules livrés a augmenté de 10%, portant le nombre total à 35 573 exemplaires. Le Macan est toutefois resté le premier modèle en termes de volume avec 86 031 unités, et ce, devant le Cayenne, qui comptabilise 71 458 livraisons.

 

La zone Asie-Pacifique, l’Afrique et Moyen-Orient a représenté le premier marché avec 108 578 unités et une croissance de 10 %, suivie de l’Europe, où la marque a cependant souffert à cause du passage au cycle WLTP. Les livraisons y ont ainsi chuté de 4 % pour atteindre 77 216. Enfin, troisième marché, les Etats-Unis avec 57 202 unités et une progression de 3 %. La marque ne s’avance pas sur des prévisions pour 2019, restant toutefois prudent sur ses performances sur le Vieux Continent, toujours à cause du WLTP mais aussi à l’arrêt de certains modèles diesel.

 

Alors que Bentley dévoilera ses résultats monde mercredi prochain, ceux d’Aston Martin ne sont pas encore connus, tout comme ceux de Maserati et Ferrari. La marque italienne avait toutefois indiqué en mai dernier avoir déjà vendu presque toute sa production de 2018 et même une partie de celle de 2019. Déjà sur le premier trimestre 2018, Ferrari a vu ses livraisons progresser de 6,25 % à 2 128 unités, le tout, pour un chiffre d’affaires en augmentation de 1,3 %, pointant à 831 millions d’euros.

 

Le marché en France

En France, ce marché des véhicules de luxe représente un peu moins de 900 unités, Porsche exclu, et près de 5 500 avec la marque allemande intégrée.

 

Porsche : 4 567 unités vendues soit -16,3 %

Top 3

  • Macan : 1 386 unités
  • 911 : 1 016 unités
  • Cayenne : 957 unités

 

Maserati           606 unités soit -14,8 %

Top 3

  • Levante : 350 unités
  • Ghilbli : 186 unités
  • Quattropo : 29 unités

 

Ferrari : 270 unités soit -1,1 %

Top 3

  • F488 : 125 unités
  • Portofino : 56 unités
  • 812 : 54 unités

 

Aston Martin : 84 unités soit -27 %

Top 3 :

  • DB11 : 42 unités
  • Vantage : 29 unités
  • Vanquish : 11 unités

 

Bentley : 82 unités vendues

Top 3

  • Continental GT : 46 unités
  • Bentayga : 25 unités
  • Continental Flying : 9 unités

 

Lamborghini : 81 unités vendues soit + 19,1 %

Top 3

  • Huracan : 51 unités
  • Urus : 15 unités
  • Aventador : 16 unités

 

McLaren : 26 unités vendues

Top 3

  • 720 S : 17 unités
  • 570 S : 7 unités
  • 540C et 570GT : 1 unité chacune

 

Rolls-Royce : 16 unités vendues

Top 3

  • Dawn  : 7 unités
  • Wraith : 6 unités
  • Phantom : 2 unités
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Didier Berrezai reprend le groupe Fournis

Déjà titulaire du panneau Ford à Cherbourg (50), Didier Berrezai frappe un grand coup dans le réseau de l'Ovale Bleu en reprenant les affaires de Claude Fournis, historique distributeur de la marque

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page