Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
[CES 2019] Bosch met l'accent sur l'internet des objets

Bosch veut être reconnu comme un spécialiste aussi de la connectivités des objets.

[CES 2019] Bosch met l'accent sur l'internet des objets

Le salon de Las Vegas marque le lancement d'une campagne de communication à grande échelle pour le groupe Bosch. Il souhaite être reconnu sur le marché de l'internet des objets (IoT).

 

Vidéo aux allures de parodie, musique hip-hop tapageuse et un slogan qui revient en boucle : les Allemands du groupe Bosch abattent la carte de l'humour pour mettre en avant leurs compétences sur le champ de la connectivité des objets. Il s'agit d'une campagne de communication à grande échelle que l'équipementier a démarré officiellement à la veille de l'ouverture du CES de Las Vegas. Ce sera le leitmotiv de la semaine, sur le stand de Bosch qui entend faire savoir au grand public que ses solutions IoT (internet des objets) font désormais parties de son quotidien.

 

Baptisée "Like a Bosch", la campagne a de quoi surprendre. Et c'est bien le but. "Nous maîtrisons l'IoT depuis des années, mais peu de gens le savent", confie au Journal de l'Automobile un des cadres du groupe, en marge de la conférence qu'a tenue l'équipementier ce 7 janvier 2019. "Nous avons élaboré une approche stratégique qui s’inspire de l’engouement mondial pour Internet et le revisite avec humour", explique plus officiellement, Boris Dolkhani, le directeur de la marque Bosch. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : en 2017, l'entreprise allemande avait déjà vendu 38 millions de produits connectables à Internet et selon ses estimations, le marché mondial de l’IoT progressera de 35 % par an pour atteindre 250 milliards de dollars, à l’horizon 2020.

 

Levée de voile sur la navette autonome

Communiqué sur son Cloud revient par ailleurs à anticiper la demande croissante pour les Adas impliqués dans l'automatisation de la conduite. Un sujet que Bosch va explorer encore plus avec la navette autonome que l'équipementier va présenter durant le salon de Las Vegas. Certes, elle n'arpentera pas l'asphalte du Nevada, comme d'autres, mais elle devrait trouver des débouchés à court terme. A en croire une source proche du dossier, les négociations sont en bonne voie pour que cette navette de transport de personnes soit mise à la route par un opérateur, dans le cadre d'un test grandeur nature, dès 2019. Membre du directoire de Bosch, Markus Heyn, a rappelé des projections publiées par le cabinet Roland Berger, à savoir qu’au cumule de l'Europe, des Etats-Unis et de la Chine, les navettes à la demande pourraient représenter près d’un million en service d’ici 2020 et atteindre 2,5 millions en 2025.

 

Soulignons qu'à la faveur du rachat de Split et d'un accord avec Mojio, Bosch s'est doté des compétences pour respectivement déployer une plateforme de mobilité partagée et d'une mise en Cloud des véhicules composant une flotte.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Fraude au compteur : les données kilométriques valent de l'or pour l'Etat

Pour éviter la fraude au compteur, des députés LR proposent de créer un registre de validation des compteurs. Les professionnels devront relever les données kilométriques à chaque intervention,

Car Avenue se structure au Luxembourg

L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

Jean-Dominique Senard (Renault) :

Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

Renault soucieux de préserver son influence

Malgré les tentatives de Bruno Le Maire d'apaiser les choses, Renault menace, selon Nissan, de bloquer une réforme de la gouvernance du nippon. Le français y voit un risque de perte d'influence.

Verbaere s’implante dans la Marne avec Seat et Skoda

L’opérateur annonce la reprise de Reims Champagne Auto, distribuant les marques Seat et Skoda. Cette opération lui permet de poser des jalons sur un deuxième et nouveau département : la Marne.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page